L'aventure d'une vie!

Guillaume Bertrand entreprend la distance Québec/Montréal dans les montagnes en sept jours

Geneviève Beaulieu-Veilleux genevieve.beaulieuveilleux@tc.tc
Publié le 25 mars 2016
Guillaume Bertrand et Evan Girard parlent de leur projet comme «d'une aventure épique». 
Photo, gracieuseté

ADRÉNALINE. Il y a de ces moments où l'on sait que l'on s'apprête à vivre une aventure unique. C'est ce sentiment qui habite présentement le sportif Guillaume Bertrand et son ami Evan Girard, alors que les deux hommes sont en préparation d'un projet fou: compléter l'ascension de sept montagnes dans l'Ouest canadien… en sept jours, soit la distance entre Québec et Montréal!

Depuis l'adolescence, Guillaume Bertrand, de Saint-Barnabé, pratique la discipline du biathlon (ski de fond et tir à la carabine). Il y a développé des compétences physiques, mais aussi un moral de fer au sein des cadets de l'Escadron 14 de Shawinigan. La rigueur, le dépassement et l'audace font partie du quotidien de celui qui demeure à Canmore en Alberta.

C'est pourtant la course en montagne et l'ascension qui retiendront son attention à la fin du mois de mai, ou début de juin. En duo avec son ami Evan Girard, il caresse le projet de compléter sept «trails» dans les Rocheuses, en autant de jour. Une idée folle qui arrive à point pour le jeune homme de 23 ans qui souhaite se concentrer sur ses études en ingénierie, une fois cette aventure passée.

L'idée a pris naissance en raison d'ennuis de santé. Bertrand s'est remis en question cet hiver. «Je m'attendais à une percée cette année. Je m'étais mis beaucoup de stress et les compétitions n'ont pas tourné comme prévu. Je suis tombé malade à l'automne et mes courses ne m'ont pas classé pour les internationaux», résume le sportif de 23 ans qui dit que ces revers ont affecté son moral.

Au même moment, un de ses bons amis et compagnons d'entraînement, fait aussi face à une mauvaise passe.

«Evan a reçu un diagnostic de dysfonction des cordes vocales. C'est une situation qui n'est pas évidente dans la discipline puisqu'elle peut causer des crises d'asthme lors des entraînements à haute intensité. Je savais que nos chemins allaient se séparer bientôt», poursuit-il.

Un au revoir et une aventure «épique»

Alors que tout tournait autour du biathlon, Guillaume propose à son ami de parcourir en duo plusieurs sentiers qu'ils n'ont jamais eu le loisir de fréquenter encore, «juste pour le plaisir». Une façon pour le jeune homme de dire au revoir à son complice et de passer à un autre chapitre.

Le plan? Débuter la semaine à Biathlon Alberta Training Centredormir à la maison. On le fait pour le fun, on veut récupérer. Le principal sera de travailler notre endurance et aussi la prévention de blessures.»

Pour seul équipement, Guillaume et Evan prévoient se déplacer avec un sac à dos comprenant de la nourriture, le minimum d'eau, ainsi que des montres Polar (pour évaluerla distance parcourue) et des caméras (environ cinq) pour capter des images.

L'itinéraire en duo

Jour 1: Whaleback Trail Yoho - 21km (500m de gain)

Jour 2: Lake O’Hara Alpine Loop, près Lake Louise – 34km (1600m de gain)

Jour 3: Mt Temple, Lake Louise – 16km (1700m de gain)

Jour 4: Assiniboine Loop, Banff, parc du BC – 54km (690m de gain)

Jour 5: Mt Cascade, Banff – 20km (1400m de gain)

Jour 6: Berg lake, Parc Jasper – 25-43km (800-1450m de gain)