Lessard et Mainville-Berthiaume démontrent de belles choses

Publié le 28 octobre 2016

Amélie Mainville-Berthiaume pourrait prendre part à des compétitions dans la classe A prochainement.

©Photo gracieuseté

Le 16 octobre dernier, à Lévis, avait lieu la première étape de trois pour la sélection de l'équipe Québec en taekwondo olympique.

Ces sélections provinciales sont réservées aux athlètes de classe A et de classe B dans la catégorie ceinture rouge et ceinture noire. Du Club de taekwondo de Louiseville, Loïc Lessard et Amélie Mainville-Berthiaume participaient aux sélections dans la classe B. En raison d'une blessure, Loïc n'a pu obtenir le résultat souhaité. Quant à Amélie, elle en était à sa toute première expérience dans cette catégorie de combats. Elle a impressionné en remportant facilement ses deux premiers combats. Toutefois, elle s'est inclinée en finale.

Selon son entraîneur Patrick Richer, il ne lui manque que quelques combats d'expérience avant de s'aligner dans la classe A. Un scénario envisageable d'ici la fin de l'année.

«Elle a le potentiel pour remporter le Championnat canadien et ensuite participer aux Jeux panaméricains. Elle est à sa dernière année dans la catégorie junior. Si le développement d'Amélie se continue au même rythme, tout est possible pour elle sur le plan international», souligne M. Richer impressionné des performances qu'il a vues.

Mentionnons que le club de Louiseville possède toute une relève avec les Jordan Masson, Loïc Lessard, Zachary Comtois, Sarah-Ève Boivin, Shawn Masson, Arthur Giguère pour ne nommer que ceux-là.