Laurence Cormier obtient son laissez-passer

Défi de Patinage Canada en décembre à Montréal

Pier-Olivier Gagnon pier-olivier.gagnon@tc.tc
Publié le 21 octobre 2016

Dans la mire de Patinage Canada, Laurence Cormier a eu un été occupé sur les patinoires du Québec.

©Photo gracieuseté

PATINAGE. La jeune patineuse de Maskinongé, Laurence Cormier a obtenu son laissez-passer pour participer aux compétitions du Défi de Patinage Canada en terminant au 6e rang au pays à la suite de ses performances réalisées lors de la série nationale estivale dans sa catégorie.

Son été fut très chargé. Pendant que plusieurs de ses amis étaient en vacances, l'athlète de 13 ans a enfilé ses patins et a participé à plusieurs compétitions, dont deux plus particulières à travers le Canada, soit celle de Minto en Ontario (1e position) et les Championnats québécois d'été (2e position). Ses résultats lui ont permis de terminer dans les dix premières patineuses au pays et d'obtenir son passe-droit pour le Défi de Patinage Canada qui aura lieu au début du mois de décembre dans l'arrondissement Pierrefonds à Montréal.

NextGen Camp

Laurence a patienté jusqu'au début du mois de septembre avant d'obtenir son rang national et savoir si elle se classait ou non pour le Défi de Patinage Canada. Toutes les compétitions canadiennes admissibles dans la série estivale nationale se terminaient à la fin du mois d'août ou au début septembre. À la suite de sa qualification lors de cette série, la Maskinongeoise a été invitée à participer au camp de la prochaine génération à la fin du mois de septembre. Ce camp organisé par Patinage Canada regroupait les dix meilleures patineuses et patineurs des catégories pré-novice, novice ainsi que junior. Ils étaient invités afin d'obtenir une évaluation des juges canadiens qui analysent généralement des performances sur la scène internationale ou lors des Jeux olympiques. Lors de ce camp, Laurence devait faire son programme court et long. Elle a par la suite reçu les commentaires des évaluateurs à la suite de ses performances. «Les athlètes qui compétitionnent sur la scène internationale doivent souvent faire face à des imprévus et à avoir des horaires chargés qui peuvent parfois déstabiliser l'athlète. Patinage Canada voulait faire vivre un camp de cette nature afin de voir les réactions des patineurs et la capacité de s'adapter à ces changements. Le mot clé lors de ce camp était l'adaptation», rapporte Nadine Desrosiers, entraîneuse de Laurence Cormier.
D'ailleurs, la réaction de sa protégée a été surprenante. «Laurence a su tirer profit de ce camp en s'adaptant bien aux diverses situations. Elle a beaucoup appris et a compris beaucoup de choses qui lui permettront de s'améliorer. Des ateliers étaient aussi offerts. On met plusieurs choses en pratique lors des séances d'entraînement», admet Mme Desrosiers.

C'est lors de ce même camp que Laurence et plusieurs autres athlètes ont eu l'opportunité de voir à l'œuvre des athlètes de haut niveau à l'occasion d'une compétition internationale.

On note parmi ceux-ci Yuzuru Hanyu du Japon, Alaine Chartrand, Scott Moir et Tessa Vertue, les médaillés olympiques ainsi que les champions du monde dans la catégorie junior Charlie Bilodeau et Julianne Séguin. Enfin, l'expérience enrichissante s'est conclue avec la rencontre de Manon Perron, entraîneuse olympique de Joannie Rochette.

Alaine Chartrand et Laurence Cormier.

©Photo gracieuseté

Charlie Bilodeau, Julianne Séguin et Laurence Cormier.

©Photo gracieuseté