105 ans pour la doyenne de Louiseville


Publié le 14 mars 2017

Marianne Lacombe a célébré son 105e anniversaire de naissance le 10 mars 2017.

©Photo TC Media - Pier-Olivier Gagnon

LOUISEVILLE. «Jamais je n'aurais pensé me rendre jusqu'à cet âge-là. 105 ans, je suis chanceuse!»

Le 10 mars dernier, Marianne Lacombe célébrait son 105e anniversaire de naissance entourée de sa famille et de ses amis.

La centenaire vit toujours dans sa maison de Louiseville, et ce, depuis plus de 70 ans. Vive d'esprit, en bonne santé, optimiste et positive, la Louisevilloise estime ne pas voir le temps passer. «Je m'occupe toujours. Je pense que c'est ça le secret. Quand t'es occupée, ça va bien. Je me sens bien et j'ai la santé. Je n'ai aucun mal. La santé, c'est un cadeau de la vie», affirme avec le sourire Marianne Lacombe, née le 10 mars 1912.

Native de Saint-Édouard-de-Maskinongé, Mme Lacombe n'a que de bons souvenirs de cette municipalité. Elle a grandi dans une maison située tout juste à côté du zoo. Une partie de son terrain a d'ailleurs été vendu et a permis au zoo de prendre un peu d'expansion.

Femme active et rassembleuse, elle est fière de son parcours. «Quand j'étais plus jeune, j'ai fait du sport et j'ai beaucoup voyagé. J'ai toujours fait ce que j'aimais. Je suis bien entourée et la vie continue», reconnait-elle.

La doyenne de Louiseville a d'ailleurs conduit son véhicule sur les routes de la région jusqu'à l'âge de 94 ans. Maintenant, elle a la chance d'obtenir de l'aide de ses enfants. «J'ai six garçons et une fille qui s'occupent bien de moi. Notre famille a toujours travaillé dans différents domaines, on est une famille travaillante et tissée serrée», indique-t-elle fièrement.

Au cours des dernières années, la famille s'est agrandie. Ses enfants ont permis à la doyenne d'obtenir douze petits-enfants et 23 arrière-petits-enfants. «Je n'ai pas le temps de m'ennuyer. J'ai toujours de la visite ou j'ai toujours quelque chose au programme. Ce week-end, j'ai encore deux activités pour fêter mon anniversaire. Samedi, ce sera avec les amis et dimanche avec la famille. La vie est encore très belle. On la prend au jour le jour», précise Mme Lacombe.

Marianne Lacombe a toujours été bien impliquée dans sa communauté. Même si les sorties sont peut-être un peu moins nombreuses qu'autrefois, elle a toujours à cœur son milieu. «Je participe aux activités de l'Âge d'or de Louiseville. Quand je sors, j'ai besoin d'un bras pour me sécuriser. L'hiver, j'ai un peu plus peur de tomber. Malgré tout ça, je ne me prive pas», raconte la centenaire.