Maskinongé: des élèves heureux d'être dans de nouveaux locaux

Relocalisation des élèves de l'école Marie-Immaculée à Maskinongé


Publié le 28 février 2017

Nathan, élève de première année de la classe de l'enseignante Anne-Marie Bédard, est heureux d'être dans sa nouvelle classe.

©Photo TC Media - Pier-Olivier Gagnon

MASKINONGÉ. Les sourires étaient nombreux la semaine dernière alors que les élèves et les membres du personnel de l'école Marie-Immaculée découvraient leur nouveau milieu de vie.

Les quatre classes de l'école ont été déménagées au Centre communautaire de Maskinongé pour le reste de l'année scolaire. «Aujourd'hui, 23 février, c'est le jour 2 de cette nouvelle année scolaire dans les locaux de la municipalité. On a une équipe formidable qui a travaillé fort pour tout déménager. Les enfants étaient curieux, heureux et ils sont bien ici. Ça se voit, ça se sent», se réjouit Martine Paquin, directrice de l'école Marie-Immaculée.

De nombreux bénévoles, parents, enseignants, employés municipaux et employés de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy ont mis la main à la pâte afin de tout déménager et installer les équipements, les pupitres et les décorations dans un délai assez restreint. «C'était un gros déménagement en peu de temps. C'est vraiment au-delà de ce qu'on espérait! La municipalité, plusieurs enseignants et des bénévoles nous ont aidés. Les locaux mis à notre disposition ont été transformés et les élèves aiment beaucoup», ajoute Mme Paquin.

Afin d'avoir toutes les classes au même endroit, les membres de l'Aféas de Maskinongé ont accepté de déménager leur point de rassemblement au Centre des loisirs Desjardins.

Priorité: demeurer à Maskinongé

La municipalité de Maskinongé a d'ailleurs assuré qu'elle demeurait ouverte à offrir sa collaboration de nouveau si le besoin se fait sentir en septembre pour la prochaine rentrée scolaire. «On veut que nos élèves restent à Maskinongé, c'est ce qui est important pour nous», indique Roger Michaud, maire de Maskinongé.

Pour sa part, la directrice de l'école souligne qu'il est trop tôt pour statuer sur le sort réservé à l'école primaire Marie-Immaculée. Les résultats des tests de sol qui seront dévoilés à la fin juin permettront d'en savoir un peu plus sur la nature des travaux à réaliser.

Rappelons que l'apparition de nouvelles fissures dans la structure de l'école a forcé la Commission scolaire du Chemin-du-Roy à déménager les élèves et les membres du personnel au Centre communautaire de Maskinongé, un choix voté par les parents des élèves lors d'une assemblée tenue le 16 février dernier, dans le but de prévenir tout incident en lien avec une possible dégradation du bâtiment qui pourrait survenir d'ici la fin de l'année scolaire.