Des jeunes dans 17 centres d'hébergement cet été

La Fondation Sunny D. Extrême se déploie au CIUSSS MCQ


Publié le 1 février 2017

Quelques jeunes shawiniganais qui ont pris part au projet l'an dernier, en compagnie d'une résidente d'un centre d'hébergement et du président Alain Desbiens.

©(Photo TC Media Archives - Myriam Lortie)

SOCIÉTÉ. Pour son 10e anniversaire, la Fondation Sunny D. Extrême prend de l'expansion. Le projet, qui met en relation de jeunes bénévoles et des aînés, devrait se déployer dans 17 centres d'hébergement de soins de longue durée du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) dès cet été.

«C'est toujours le même projet: des jeunes qui vont sortir, divertir, placoter, jouer avec des aînés pendant l'été. Ils vont ensoleiller les centres», se réjouit Alain Desbiens, président de la fondation et père du défunt Sunny Desbiens.

À Shawinigan, une quarantaine de jeunes par été visitent déjà les centres d'hébergement Laflèche et Saint-Maurice depuis déjà quelques années, de même que le centre d'hébergement Vigi Les Chutes.

Devant le succès du mouvement, le projet s'étendra cet été à Trois-Rivières, La Tuque, Drummondville, Nicolet, Victoriaville, Louiseville et Shawinigan. Il rejoindra désormais 1700 résidents, soit 75% de la clientèle du CIUSSS MCQ. Alain Desbiens parle déjà d'étendre le service aux 27 centres du CIUSSS MCQ en 2018 afin de rejoindre tous les résidents.

Ils vont ensoleiller les centres Alain Desbiens, président de la fondation

Le CIUSSS MCQ a transmis une lettre à la Fondation Sunny D. Extrême pour lui témoigner son appui à ce déploiement. «Ce type de projets permet d'établir des rapprochements intergénérationnels si valorisants pour les jeunes et si bienfaisants pour les aînés. Ce projet encourage ce lien qui est parfois si difficile à bâtir dans la société d'aujourd'hui. De plus, il favorise l'engagement social, l'entraide et le développement de futurs citoyens responsables du bien-être de leurs semblables dans la communauté», peut-on y lire.

«Dès la première journée où j'ai pensé à ce projet, je le voyais à l'échelle de la province», explique de son côté le président. «Dix ans plus tard, on nous ouvre la porte», poursuit celui qui devrait avoir sous peu une rencontre avec le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barette. «Je suis très fier de tout ça. On a fait du chemin en dix ans. Pour moi, le temps n'est plus important: Sunny n'est plus là. Ça m'aide à faire passer mon deuil.»

Rappelons qu'Alain Desbiens a créé la fondation après que le jeune homme de 14 ans soit tragiquement décédé d'une noyade dans la rivière Shawinigan en août 2007. La mission principale de l'organisation est d'encourager le développement des relations entre les aînés et les jeunes.

L'organisation souhaite avec ce déploiement rejoindre environ 200 jeunes. C'est la fondation qui offre aux jeunes les chandails et le transport vers les centres d'hébergement. Le CIUSSS MCQ devrait se charger de recruter les jeunes par le biais des écoles du territoire.

Ceux qui seraient intéressés à investir bénévolement leur temps auprès des aînés en centre d'hébergement à la fin des classes sont invités à contacter la Fondation Sunny D. Extrême au 819-536-6015 ou par courriel à fondationsunnyd.extreme@live.ca.