Sections

Première pelletée de terre du parc intergénérationnel

Investissement de 150 000$ à Maskinongé


Publié le 11 octobre 2017

Roger Michaud, maire de Maskinongé et Benoit Roy, président du Comité du Mémorial Louis-Riel/Marie-Anne Gaboury.

©Photo TC Media - Pier-Olivier Gagnon

MASKINONGÉ.  Le coup d'envoi de la construction du nouveau parc intergénérationnel de la municipalité de Maskinongé a été donné, le 25 septembre dernier, en présence de près d'une vingtaine de citoyens. 

Ce moment marquant a été souligné par une première pelletée de terre symbolique sur le terrain du futur parc situé derrière le centre communautaire de Maskinongé.

Ce nouvel espace comprendra notamment des sentiers piétonniers, des appareils d'exercice extérieurs pour les enfants, les adultes et les personnes âgées, des modules, des espaces de jeu, des arbres, une station d'alimentation en eau, un préau de 30 pieds par 30 pieds, de l'éclairage et une plaque commémorative. La municipalité prévoit d'ailleurs aménager deux accès à ce site clôturé, soit par le centre communautaire ou par le Manoir Jésus-Marie afin d'assurer l'accessibilité aux occupants de la Résidence J-C Paquin et du manoir.

«Ça va être un très beau parc. Il sera sécuritaire. Des modules qu'on ne trouve pas ailleurs dans la municipalité seront installés à cet endroit. C'est un parc qui va servir tant aux familles qu'aux personnes âgées. On veut faire quelque chose de beau», commente Roger Michaud, maire de Maskinongé.

La première phase de ces travaux est commencée depuis le 25 septembre. La phase subséquente, visant à compléter l'aménagement du parc, est prévue pour le printemps prochain. Si tout va bien, l'inauguration officielle aura lieu en mai 2018. Ce projet de parc intergénérationnel est estimé à 150 000$.

Une place de choix

La municipalité de Maskinongé accordera une place de choix aux bustes de Louis Riel et de Marie-Anne Gaboury. Ces bustes, dévoilés en novembre 2015 et temporairement installés dans le centre communautaire, seront officiellement déménagés sous le préau dans ce nouveau parc.

«C'est un grand moment aujourd'hui. On est fier que la municipalité de Maskinongé ait appuyé notre démarche de rendre un hommage particulier à ces deux personnages importants qui ont marqué l'histoire. À ma connaissance, c'est la première fois que des bustes seront protégés et à l'abri sous un toit», se réjouit Benoit Roy, président du Comité du Mémorial Louis-Riel/Marie-Anne Gaboury.

Maskinongé a d'ailleurs choisi de nommer ce nouveau parc en l'honneur de Louis Riel et Marie-Anne Gaboury.  Le conseil municipal de la municipalité souhaite ainsi rendre hommage à sa façon à ces deux personnages historiques et contribuer à la démarche du comité.

Rappelons qu'en août 2015, un comité externe a demandé l'appui de la municipalité afin de commémorer le 130e anniversaire de la pendaison de Louis Riel, de même que de rendre un hommage à la mémoire de sa grand-mère, Marie-Anne Gaboury native de Maskinongé. C'est à cet endroit qu'elle a vécu durant les 26 premières années de sa vie avant de se diriger vers l'Ouest canadien où est né son petit-fils. Ce comité présidé par M. Roy avait amassé les fonds nécessaires pour réaliser deux bustes en bronze à l'effigie de Louis Riel et de Marie-Anne Gaboury.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Les membres du Comité du Mémorial Louis-Riel/Marie-Anne Gaboury, en compagnie de Roger Michaud, maire de Maskinongé, Claude Paquin, conseiller municipal et Benoit Roy, président du Comité du Mémorial Louis-Riel/Marie-Anne Gaboury.

©Photo TC Media - Pier-Olivier Gagnon