Améliorons le bilan routier du Québec

La consultation publique sur la sécurité routière le 16 février à Trois-Rivières

Publié le 31 janvier 2017

La consultation publique sur la sécurité routière se poursuivra à l'hôtel L'Urbania de Trois-Rivières le 16 février.

Menée par la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) en collaboration avec le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, cette première consultation publique sur la sécurité routière vise à permettre aux citoyens de s'exprimer sur ce qui devrait être fait en priorité pour améliorer le bilan routier du Québec et celui de la région.

Toute l'information sur les objectifs de la consultation et les thématiques suggérées est disponible au consultation.saaq.gouv.qc.ca. Les informations sur l'endroit pour s'inscrire à la séance régionale s'y retrouvent également.

L'horaire de la séance sera diffusé sur ce site web quelques jours avant sa tenue. Les groupes seront entendus pendant la journée, et les citoyens en fin d'après-midi et en soirée afin de faciliter leur participation. Les personnes qui souhaitent assister à la séance sans prendre la parole seront aussi les bienvenues.

2015: 22 décès en Mauricie

Le bilan de 2015 révèle qu'en Mauricie, 1665 personnes ont subi des dommages corporels dans un accident. Il y a eu 22 décès, 62 blessés graves et 1 581 blessés légers. Si l'on ne considère que le total des personnes ayant subi des dommages corporels, le bilan routier de la Mauricie s'est légèrement amélioré en 2015 par rapport à la moyenne régionale de 2010 à 2014.

Tous les participants à la séance régionale seront notamment accueillis par les deux porte-paroles de la consultation, Claudia Di Iorio et Alain Gelly.

«Il n'est pas nécessaire d'être un spécialiste de la sécurité routière pour participer à la consultation, puisqu'une expérience ou une idée personnelle peut être tout à fait pertinente et faire avancer la réflexion», précise Mme Di Iorio.

Tous les points de vue touchant la sécurité de l'ensemble des usagers de la route, piétons, cyclistes, motocyclistes, automobilistes, conducteurs professionnels ou autres, seront appréciés.

«Réunir un ensemble de points de vue diversifiés, venant de tous les horizons, nous permettra de recueillir des idées nouvelles et des pistes d'action inédites pouvant mener à des gestes significatifs en matière de prévention des accidents de la route», ajoute M. Gelly.