Pour favoriser le recrutement en soins infirmiers

Le CIUSSS de la Mauricie-Centre-du-Québec adopte une formule novatrice

Sébastien Lacroix sebastien.lacroix@tc.tc
Publié le 10 janvier 2017

Une simulation d'intervention clinique.

©(Photo TC Media - Sébastien Lacroix)

SANTÉ. Un événement unique en son genre se tient au centre des congrès de l'Hôtel Montfort de Nicolet les 6, 10 et 11 janvier.

Au cours de ses trois journées, le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) procédait à l'évaluation de 200 étudiants en soins infirmiers.

L'événement mettait à contribution 45 professionnels en matière d'embauche et d'évaluation des compétences cliniques. Par groupe de douze, les candidats et candidates avaient plusieurs étapes à passer.

Plus de 200 candidat(e)s ont participé à l'événement.
(Photo TC Media - Sébastien Lacroix)

Des entrevues individuelles, un examen écrit, une séance de speed dating avec du personnel provenant de tous les coins de la région ainsi que des simulations de situations cliniques attendaient les étudiantes.

L'objectif est de simplifier le processus d'embauche des finissants en soins infirmiers qui devaient passer par le même processus d'entrevues que ce soit à Drummondville, Trois-Rivières ou Shawinigan afin de décrocher un emploi au sein de la même organisation.

«Ça nous permet de rayonner, parce qu'on est le premier établissement à faire un événement comme ça au Québec. Ça permet de simplifier et de faire vivre une expérience différente aux candidats, explique Mathieu Desjardins, directeur adjoint aux ressources humaines du CIUSSS MCQ. On voulait attirer le plus grand nombre d'étudiants possible et leur faire faire un parcourir de sélection qui sort de l'ordinaire et de la simple entrevue de sélection.»

Élise Leclair, directrice adjointe soutien et développement des pratiques professionnelles en soins infirmiers et d’assistance et prévention des infections du CIUSSS MCQ et Mathieu Desjardins, directeur adjoint, attraction, développement et rétention des talents du CIUSSS MCQ
gracieuseté

Environ 150 diplômées en attente de passer le test de l'ordre des infirmières seront engagées au terme de la démarche. À cela s'ajoutera une cinquantaine d'externes en soins infirmiers, soit des étudiantes qui terminent leur deuxième année et qui pourront faire certaines interventions sous supervision.

Ces 200 nouvelles embauches devraient répondre en partie au besoin de relève de la grande région de la Mauricie-Centre-du-Québec qui se chiffre à 250 infirmières, un nombre tout de même considérable.

«On a environ 3500 infirmières sur 17 000 employés. Nous sommes un très gros employeur, soit le plus gros CIUSSS au Québec. C'est sûr qu'on a de grands besoins de recrutement. On calcule les départs à la retraite, les remplacements de congé de maternité.», Élise Leclair, directrice adjointe soutien et développement des pratiques professionnelles.

«Ça ressemble à la tendance que nous avons dans les dernières années, dans un contexte où nos employés vieillissent. Nous sommes dans un blitz ces années-ci, parce qu'il y a beaucoup de départs à la retraite, continue Mathieu Desjardins. Il y a aussi moins d'étudiants en raison de la courbe démographique. Il faut donc redoubler d'efforts pour aller chercher les étudiants les plus qualifiés.»