Sections

Un coup de pouce pour les microdistilleries


Publié le 19 avril 2017

La Distillerie Mariana de Louiseville voit du bon œil les nouvelles mesures visant les microdistilleries dans le plus récent budget du gouvernement du Québec.

©Photo gracieuseté

LOUISEVILLE. Vous aimez les alcools québécois? Le gouvernement du Québec aussi! Le plus récent budget présenté par le ministre des Finances Carlos Leitao prévoit plusieurs mesures pour financer et soutenir l'industrie québécoise des boissons alcooliques.

Les nouvelles mesures adoptées dans le budget permettront notamment la vente des produits sur les lieux de fabrication. De plus, le Programme d'appui au positionnement des alcools québécois dans le réseau de la Société des alcools du Québec (PAPAQ) offrait déjà un financement aux alcools québécois, mais ne prévoyait rien pour les distilleries. Désormais, les spiritueux fabriqués avec des matières premières québécoises recevront l'équivalent de 4% de leur vente. Le pourcentage passe à 14% pour des alcools constitués exclusivement de matières premières québécoises. L'aide pourra aller jusqu'à 200 000$ par distillateur et jusqu'à 30 000$ par classe de produits.

«Ce sont de très bonnes nouvelles pour notre entreprise. Cette année, on prévoit au minimum tripler notre production. L'aide financière qu'accorde le gouvernement est très intéressante pour nous. C'est une aide à la diversification. Ça va nous permettre de nous développer encore davantage et de réaliser de nouveaux investissements peut-être plus rapidement que ce qu'on pensait», confie Jean-Philippe Roussy, copropriétaire de la Distillerie Mariana de Louiseville.

À l'échelle provinciale, ces nouvelles mesures sont saluées par le président de l'Association des microdistilleries du Québec (AMDQ). «Le ministre Leitao s'était engagé à s'occuper de notre industrie lors de la commission et il a livré la marchandise. Ces mesures permettront à l'industrie de la microdistillerie de se développer à la hauteur de ses aspirations», indique-t-il par voie de communiqué. (Avec la collaboration de Prisca Benoit)

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon