Relance de Chez Gerry: le projet avorte

Le promoteur recule devant l'importance de la prime d'assurance

Pier-Olivier Gagnon pier-olivier.gagnon@tc.tc
Publié le 23 novembre 2016

Le nouveau promoteur qui tentait de relancer Chez Gerry frappe un mur.

©Photo TC Media - Pier-Olivier Gagnon

SAINT-PAULIN. La relance du complexe agrotouristique Chez Gerry de Saint-Paulin s'annonçait très bonne. TC Media avait appris que des promoteurs de la région de Lanaudière tentaient de faire revivre cet endroit unique à compter du mois de décembre.

Après des mois d'efforts pour faire l'acquisition du bâtiment et du site, des démarches pour le recrutement d'employés, Benoit Lapointe et deux autres actionnaires déjà impliqués dans le monde des affaires près de Joliette voulaient redonner une certaine notoriété à ce complexe fermé depuis près de deux ans.

Les promoteurs souhaitaient devenir un endroit incontournable dans le monde de la motoneige, du véhicule tout-terrain et de la moto en devenant un endroit relais et en offrant l'accès aux sentiers fédérés. Ils souhaitaient également conserver la cabane à sucre et le concept de restauration tout en apportant un volet spectacle pour attirer une autre clientèle.

«Nous étions vraiment rendus au bout du processus. On devait tout signer le 9 novembre. C'est vraiment en raison du coût de l'assurance qu'on a décidé de ne pas aller de l'avant. On nous demande près de 40 000$ pour l'assurance responsabilité et pour les bâtiments. C'est beaucoup! On ne s'attendait pas à autant surtout en regardant notre coût d'achat. À partir de là, le projet est pas mal mort», confie Benoit Lapointe, porte-parole du groupe d'investisseurs. Ce dernier affirme qu'il sentait déjà le support des gens du milieu lors de la réalisation du projet.

Avec la prochaine saison hivernale, les opérations courantes et le temps des sucres, les promoteurs s'attendaient à faire des recettes d'environ 650 000$ lors de la prochaine année.

Ce complexe agrotouristique situé à Saint-Paulin est actuellement en vente à près d'un million de dollars. «Ce n'est pas le goût qui manque. On était en train de monter un super de beau projet avec ça, mais c'est beaucoup trop coûteux en assurance. On aurait pu s'assurer juste pour la responsabilité civile, mais si tu passes au feu, tu repars à zéro. Ce n'était pas ce qu'on voulait!»

Le nom de l'entreprise Chez Gerry devait demeurer. Les investisseurs souhaitaient faire un clin d'œil aux bâtisseurs de cet établissement et miser sur la popularité du nom.

Rappelons qu'au début de l'année 2014, le propriétaire des lieux Richard Forget, avait lui aussi fait sa propre tentative de relance. Toutefois, quelques mois après l'ouverture, il avait été forcé de mettre la clé sous la porte faute d'achalandage.

Suivez Pier-Olivier Gagnon sur Twitter: @POGagnon

Le nouveau promoteur qui tentait de relancer Chez Gerry frappe un mur.

©Photo TC Media - Pier-Olivier Gagnon