«D'autres programmes peuvent aider nos entreprises» - Marc H. Plante

Fonds de diversification économique de 200 millions$

Pier-Olivier Gagnon pier-olivier.gagnon@tc.tc
Publié le 16 novembre 2016

Marc H. Plante, député de Maskinongé, président du caucus de la Mauricie et de la Table interministérielle sur la pyrrhotite.

©Photo TC Media - Pier-Olivier Gagnon

Le député Marc H. Plante et la ministre régionale Julie Boulet confirment que les informations obtenues par TC Media relativement au Fonds de diversification du Centre-du-Québec et de la Mauricie.

Ce n'est pas parce que le fonds n'existe plus pour notre territoire qu'il n'y a plus d'argent. - Marc H. Plante, député de Maskinongé

«Effectivement, la somme est épuisée et nous sommes au courant de la situation, assure la ministre du Tourisme et députée de Laviolette.  La ministre Lise Thériault, responsable des Petites et Moyennes Entreprises, de l’Allègement réglementaire et du Développement économique régional, est la responsable de tous les fonds de diversification économique du Québec et elle est à revoir tous les fonds puisqu'il n'y avait plus de portion de subvention pour les prêts. Il s'agit de fonds qui sont utiles pour le développement régional. Nous sommes au courant et nous procédons à une révision. J'espère que nous aurons des bonnes nouvelles d'ici le dépôt du budget pour le maintien du fonds.»

Julie Boulet affirme qu'elle voit la situation comme étant une bonne nouvelle pour les municipalités ayant profité du fonds. «Ça indique que les autres milieux se sont mobilisés pour avoir des sommes  afin de faire avancer leurs projets pour la création d'emploi.  Ils ont été au rendez-vous.»

Même son de cloche du côté du député de Maskinongé qui indique que même si la portion réservée aux territoires situés à l'extérieur de Trois-Rivières et la MRC de Bécancour est épuisée, il y a d'autres moyens pour aider les entreprises. «C'est une preuve que le fonds fonctionne. Le fonds est actuellement en analyse de mi-parcours. Je suis conscient que le 25% est épuisé, mais il faut dire qu'il y a d'autres programmes disponibles pour aider nos entreprises. Ce n'est pas parce que le fonds n'existe plus pour notre territoire qu'il n'y a plus d'argent. La direction régionale du ministère a l'obligation d'accompagner toutes les entreprises qui ont des projets», a commenté M. Plante.

Avec la collaboration de Patrick Vaillancourt

À LIRE AUSSI:

Le Fonds de 200M$ réparti dans la région?