Sections

Vers un nouveau chapitre à la RGMRM


Publié le 13 juillet 2017

©Photo TC Media - Archives

SAINT-ÉTIENNE-DES-GRÈS.  La Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie (RGMRM) s'apprête à franchir les dernières étapes visant à se conformer au certificat d'autorisation du ministère de l'Environnement qui permet de poursuivre les activités au lieu d'enfouissement technique de Saint-Étienne-des-Grès.

Au cours des dernières semaines, la RGMRM a adopté un règlement d'emprunt de 785 000$ pour la fourniture et l'installation d'un système permettant la réduction de la matière organique, du zinc et des micro-organismes pathogènes présents dans le lixiviat du site d'enfouissement.

«Nous étions obligés de faire le transport de notre lixiviat parce qu'il ne respectait pas les normes gouvernementales fixées pour le zinc. Dans le certificat d'autorisation temporaire donné, il fallait qu'on s'équipe pour que si notre teneur en zinc augmente, on puisse le contrôler. Deux compagnies ont fait des études et c'est la firme E2Metrix qui est arrivée avec une solution pour régler le problème. C'est ce système qu'on acquiert», explique René Goyette, président de la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie.

Au total, la Régie estime que le transport du lixiviat vers les bassins d'épuration des eaux usées des villes avoisinantes de Shawinigan et Trois-Rivières aura coûté près de 2,4 M$.

Lors des prochains jours, la RGMRM adoptera également un autre règlement d'emprunt visant la construction d'un nouveau bâtiment estimé à 1,2 M$  qui accueillera ce tout nouveau système.

Les travaux entourant l'installation du nouveau système et la construction de ce nouveau bâtiment pourraient débuter au printemps prochain.

«Avec tout ça, il n'y aura plus aucune odeur et plus aucun problème de zinc. Ça va être merveilleux. Tout le monde va être heureux!», conclut M. Goyette.