Il rafle l’or mais repart les mains vides

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La Mauricie songe à déposer un protêt

Le deuxième bloc de compétition a débuté dans le tumulte et l’exaspération alors que les erreurs se multiplient à l’aréna de Saint-Timothée où se tiennent les épreuves de patinage de vitesse.

Victime d’une décision controversée, Étienne Béland espère maintenant remporter une médaille dans une autre distance et oublier rapidement l’injustice qu’il a vécu. Photo L’Hebdo – Jonathan Roberge

Le Trifluvien Étienne Béland a raflé la médaille d’or au 666 mètres, mercredi matin, mais repartira les mains vides en raison d’une décision controversée des officiels.

Le garçon de 12 ans qui en est à ses premiers Jeux du Québec figurait parmi les favoris pour remporter l’épreuve. Même s’il débutait la course dans un couloir qui le désavantageait (cinquième, donc à l’extérieur) le protégé de l’entraîneur Louis-Gabriel Leblanc à surmonter l’épreuve pour terminer au premier rang.

Il quitte la surface glacée sous les applaudissements nourris des supporteurs de la Mauricie qui sont au septième ciel.

On passe alors à la catégorie suivante, puis on se ravise. Toutes les épreuves sont suspendues et on reprendra la compétition après le dîner en raison d’une autre erreur. Certains athlètes ne sont pas classés dans les bonnes finales et on devra revoir les alignements.

Le ciel tombe sur la tête

C’est alors que le ciel tombe sur la tête de la Mauricie. À la suite d’une plainte formulée par un entraîneur dont l’athlète a pris le cinquième rang, on reprendra la course finale du 666 mètres.

«Les couloirs sont tirés au hasard. Le jeune garçon en question devait patiner dans le couloir numéro un. Toutefois, il y a eu une erreur et ils n’ont pas donné les bons bonnets aux bons patineurs. Il a donc pris le départ dans le couloir numéro six au lieu du premier. Il a pris le cinquième rang et son entraîneur a fait savoir son mécontentement aux officiels. Il jugeait que son patineur aurait eu un meilleur résultat s’il avait patiné dans le couloir numéro un comme prévu», explique l’entraîneur Louis-Gabriel Leblanc.

On reprend alors l’épreuve et Étienne (toujours dans le cinquième couloir) s’empare à nouveau du premier rang. Au sixième tour, tout juste avant de croiser la ligne d’arrivée, il chute.

Le jeune médaillé d’argent de la première course chute également. Ils terminent derniers et voient leurs médailles s’envoler en fumée.

«On n’a pas pris la décision en fonction des jeunes»

Parents et entraîneurs ragent encore, quelques heures après l’épreuve. On s’explique mal comment l’officiel a pu invalider la première course.

«Étienne vit ses premiers Jeux. Il est un excellent athlète qui travaille extrêmement fort. Tout ce qu’il fait, il le fait avec passion. À sa première course, il gagne… le rêve! Tout le monde le félicite durant deux heures, et on lui dit qu’on devra finalement tout reprendre. C’est frustrant. Je comprends mal la décision de l’autre entraîneur. La course était terminée et le jeune en question ne savait probablement même pas qu’il avait patiné dans le mauvais corridor. Sérieusement, je trouve que c’est un manque de classe et de respect», rage l’entraîneur.

«Les Jeux du Québec, c’est fait pour les jeunes. Ce matin, on n’a pas pris une décision en fonction des jeunes. Les médaillés d’or et d’argent repartent les mains vides en raison d’une erreur de bonnets. C’est rageant», a conclu Lynda Laquerre, la mère d’Étienne.

Étienne Béland aura maintenant l’occasion de se reprendre aux épreuves du 333, 500 et 777 mètres.

D’ici là, la Mauricie songe à déposer un protêt sur la décision de ce matin.

Lieux géographiques: Mauricie, Jeux du Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • David Laquerre
    03 mars 2011 - 00:04

    Mais c'est donc ben ridicule, si on fait une erreur on l'assume!!! Si les officiels font une erreur au super bowl et qu'une équipe gagne à cause de cette erreur est-ce qu'on reprend le match!!!??? Le jeune qui est parti dans le 6 eme s'il avait terminé dans les 3 premiers est-ce que M. le coach aurait demandé de reprendre pour être honnête???? Pas sur. C'est ridicule...