Londres: la médaille d’or est constituée à 93% d‘argent

Patrick
Patrick Charlebois
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

On pense à votre portefeuille avec Patrick Charlebois

Les Jeux Olympiques de Londres sont commencés depuis vendredi et tous attendent l’arrivée du Roi des derniers Jeux olympiques de Pékin, le sprinteur jamaïcain Usain Bolt, recordman sur la distance de 100 m. M Bolt a récolté 3 médailles d’or à Pékin, en plus de battre plusieurs records olympiques et quelques records du monde. Cette semaine, contrairement à la croyance populaire, nous avons appris que la médaille d’or distribuée à Londres est faite de 93 %.......d’argent , exactement comme la médaille d’argent. Probablement que l’entraîneur de M. Bolt risque de lui dire APRÈS la course...

Patrick Charlebois, chroniqueur financier.

Les marchés canadiens et américains sont tranquilles. Les investisseurs attendent d’en savoir plus sur trois éléments qui surviendront cette semaine.

À l’issu des rencontres de la Fed, mercredi, et de celle de la Banque centrale européenne (BCE), jeudi, les investisseurs espèrent qu’on leur enverra le signal d’une intervention des banques centrales en vue de soutenir l’économie. Le rapport sur la création au cours du mois de juillet est attendu vendredi.

L’attention est surtout portée sur la BCE après la déclaration forte de son gouverneur Mario Draghi. « La Banque centrale européenne est prête à faire tout ce qui est nécessaire pour préserver l'euro. Et croyez-moi, ce sera suffisant ».

Selon plusieurs analystes, les attentes sont élevées. La question sera de savoir si les Européens livreront la marchandise.

Plusieurs interventions sont possibles. La BCE pourrait procéder à un nouveau programme de prêt à long terme. Elle pourrait aussi acheter directement des dettes souveraines.

Le plan le plus ambitieux serait d’accorder un permis bancaire au Fonds de secours de 500 milliards d’euros. Si le fonds est une banque, elle pourra s’endetter auprès de la BCE. En s’endettant à 2,5 fois ses actifs, le fonds bénéficierait d’une force de frappe de 2 500 milliards d’euros. Toujours selon les experts, c’est assez pour régler les problèmes de dettes jusqu’en 2015.

Ce scénario a cependant peu de chances d’être annoncé demain, selon M. Ouellet. Il faut attendre l’approbation des Allemands, ce qui est loin d’être acquis.

Chez nos voisins du sud, la Fed risque d’attendre de voir la BCE agir avant de lui emboîter le pas.

La saison des résultats sera moins intense cette semaine. À la clôture de vendredi, 280 sociétés avaient dévoilé leurs résultats. Parmi elles, 68% ont dépassé les attentes des analystes. Or, les marchés accordent peu d’importance à ces résultats.

À New York, le titre de Shaw Group, la société de génie américaine et non pas la société de communication canadienne, bondit de 55 % à 41,49 $ US. Une offre d’acquisition évalue l’entreprise à 3 G$ US et qui représente une prime.

À la fermeture, voici l’état de la situation à Toronto et New York :

— Le S&P/TSX perd 8 points, ou 1,09 %, à 11 766 points;

— Le S&P 500 est au neutre à 1 385 points;

— Le Dow Jones descend de 3 points, ou 0,02 %, à 13 073 points;

— Le Nasdaq enlève 12 points, ou 0,41 %, à 2 946 points;

— Le baril de pétrole recule de 0,62 $ US, ou 0,68 %, à 89,50 $ US;

— L’once d’or s’élève de 3 $ US, ou 0,19 %, à 1 626 $ US;

— Le dollar canadien ajoute 0,17 cent US à 99,84 cents US.

 

Lire aussi: Votre remboursement d'impôts: quoi faire

Organisations: Banque centrale européenne, Fed, Fonds de secours Shaw Group

Lieux géographiques: Londres, US, New York Toronto

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires