Repêchage LNH: Mock Draft 2012

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

À L’Écho on parle «hockey» avec Andre Ouellet

Voilà arrivé le moment que je préfère le plus dans l’année. La création de mon Mock Draft est une chose bien particulière et c’est en toute sincérité, la chose que j’aime le plus de mon métier. Cet exercice complexe est l’aboutissement d’une année remplie de recherches, de lectures et de conversations aussi savoureuses que constructives.

Alex Galchenyuk.

L’an dernier, sur le AOWELL.ca, ancêtre du UniversHockey.ca, ce petit billet avait été lu par tout près de 10 000 personnes et c’est autour de cette motivation que je vous livre celui de cette année.

Dan Marr, nouveau gourou de la Centrale de recrutement de la LNH est celui qui a hérité du navire après que E.J McGuire nous ait quittés le 5 avril 2011 suite à une bataille contre le cancer. Monsieur McGuire est toujours aujourd’hui la personne la plus influente dans ma vie et c’est dans ses pas que je tente de suivre ma voie.

Le repêchage de 2012 en est un bien spécial. Déjà considéré par certains experts comme le pire repêchage des 10 dernières années, cet encan n’offre rien de spectaculaire et l’identité du premier choix est toujours inconnue. Est-ce que les Oilers sélectionneront le meilleur joueur disponible ou est-ce qu’ils tenteront de combler un besoin immédiat en mettant la main sur un des nombreux défenseurs disponibles?

C’est ce que nous saurons demain soir! (vendredi)

Pour l’instant, voici mon Mock Draft 2012.

1- Oilers d’Edmonton : Nail Yakupov, RW, Sarnia (OHL)

Vrai que les Oilers d’Edmonton peuvent déjà compter sur un jeune noyau offensif extraordinaire, mais c’est probablement la dernière fois avant longtemps que cette organisation a la chance de parler au tout premier rang. Ce serait donc peut-être une erreur de ne pas sélectionner le meilleur joueur disponible. Nail Yakupov est clairement le meilleur joueur de cet encan et il sera un joueur d’impact dans la Ligue nationale. Yakupov est fort, explosif et possède toutes les qualités requises pour devenir un attaquant d’impact dans la LNH. Certains doutent de ses capacités physiques en raison de la commotion qu’il a subie cette saison, mais n’allez pas croire que c’est une chose qui le ralentira. Le numéro 10 du Sting de Sarnia est un guerrier et il sera prêt pour le camp d’entraînement cet automne. Imaginez l’attaque des Oilers avec Yakupov…

Comparatif LNH : Alexander Mogilny

2- Blue Jackets de Columbus : Ryan Murray, D, Everett (WHL)

L’avantage d’être le directeur général des Blue Jackets de Columbus, c’est que vous gérez la pire organisation de la Ligue nationale. Évidemment, Scott Howson peut se présenter sur le podium sans la moindre pression et peut se permettre de sélectionner le meilleur joueur disponible lui aussi. Les Jackets n’ont pas vraiment d’espoirs de premier plan à l’exception de Ryan Johansen qui sera un joueur d’impact pour la formation de l’Ohio dans le futur. Avec Ryan Murray, l’avenir des Jackets en défensive serait entre de bonnes mains puisque Murray rejoindrait Jack Johnson et John Moore. De plus, la sélection du joueur canadien permettrait à Howson d’échanger Rick Nash contre deux jeunes attaquants d’impact. Selon moi, il n’y a rien de mieux que de bâtir une formation autour d’un défenseur comme Ryan Murray. Extrêmement fiable en défensive, Murray est prêt à jouer dès l’an prochain dans la Ligue nationale et pourrait bien être l’élément clé pour faire changer le vent de l’Ohio de côté.

Comparatif LNH : Scott Niedermayer

3- Canadien de Montréal : Alex Galchenyuk, C, Sarnia (OHL)

Le nouvel organigramme du Tricolore tentera de changer la mentalité passive de l’organisation précédente et je crois que la sélection d’Alex Galchenyuk pourrait bien être la clé de ce changement de mentalité. Le joueur de centre du Sting de Sarnia est né aux États-Unis, mais est d’origine biélorusse. L’avantage de posséder deux cultures est un atout majeur pour un joueur de hockey. Galchenyuk a le talent d’un joueur biélorusse, mais a le coeur d’un joueur nord-américain.

Auteur de 83 points à sa saison recrue, le fougueux attaquant a manqué la quasi-totalité de la saison en raison d’une sérieuse blessure à un genou. Il a effectué un retour en séries éliminatoires en amassant 4 points en 6 rencontres. Un retour très rassurant pour les nombreux recruteurs qui l’ont scruté à la loupe pendant ces 6 rencontres de séries. Galchenyuk est extrêmement intense et est très responsable dans sa zone défensive, une qualité très importante aujourd’hui. Sa principale force est son lancer du poignet qui pourrait ridiculiser un tas de gardiens dans le futur. Plusieurs personnes qui suivent les activités du Canadien croient que l’avenir au centre n’est pas un problème, mais c’est tout le contraire. Vous ne bâtirez pas une formation gagnante autour de Michael Bournival, de Louis Leblanc et de Joonas Nattinen. L’avenir du Tricolore pourrait bien passer par ce spectaculaire attaquant!

Comparatif LNH : Marian Hossa

4- Islanders de New York : Mathew Dumba, D, Red Deer (WHL)

L’organisation des Islanders a toujours le don de nous surprendre et elle le fera encore une fois cette année. Une belle surprise cependant pour les partisans de cette équipe en perpétuelle reconstruction. Mathew Dumba est le joueur le plus dynamique de cet encan et il aura un rôle d’impact dans le futur. Joueur extrêmement spectaculaire, le petit défenseur peut changer l’allure d’un match à lui seul. En termes de hockey, on appelle ce genre de joueur un « Gamebreaker ». Dumba peut frapper, peut marquer et peut laisser tomber les gants quand le besoin se fait sentir. Avec John Tavares et Ryan Strome, l’avenir des Islanders pourrait bien passer aussi par le capitaine des Rebels de Red Deer. Certains lui reprochent ses carences en défensive et c’est pour cette raison qu’il est classé plus bas sur certaines listes. Parfois, si vous voulez avancer, vous devez apprendre à vivre avec les lacunes d’un joueur pour être en mesure de savourer ses qualités. L’équipe qui sélectionnera Dumba aura la main heureuse puisqu’il est l’un des choix les moins risqués de ce repêchage. Ce n’est pas vrai qu’il s’agit d’un risque de repêcher Mathew Dumba et les gens qui utilisent ce refrain ne connaissent pas si bien le spectaculaire défenseur. C’est un gagnant et il portera le « C » sur son chandail dans la Ligue nationale beaucoup plus tôt que certains peuvent le croire.

Comparatif LNH : P.K. Subban

5- Maple Leafs de Toronto : Filip Forsberg, RW, Leksands (SWE-1)

Brian Burke et l’organisation des Leafs ont besoin de ce genre de joueur. Un joueur qui n’a rien de « flashy », mais qui sera très efficace dans le futur. Un joueur qui se présentera à chacun des matchs et qui se défoncera à chaque fois qu’il mettra les pieds sur la patinoire. Un futur exemple pour les paresseux attaquants torontois. C’est l’heure de la stabilité à Toronto et je crois que Brian Burke commence à sentir la soupe chaude. Un choix « honnête » pour une formation qui a justement besoin de plus d’honnêteté. Forsberg n’a pas de qualités exceptionnelles et je ne crois pas qu’il connaîtra des saisons de plus de 60 points dans la Ligue nationale. L’attaquant suédois a mentionné qu’il demeurera une saison de plus en Suède, mais Brian Burke peut parfois être très persuasif. Je ne serais donc pas surpris de le voir évoluer dans la LNH dès l’an prochain.

Comparatif LNH : Mats Sundin

6- Ducks d’Anaheim : Mikhail Grigorenko, C, Québec (LHJMQ)

Avec la présence de Cam Fowler en défensive, de Devante Smith-Pelly à l’aile gauche et d’Emerson Etem à l’aile droite, les astres sont alignés du côté d’Anaheim pour repêcher un gros joueur de centre. Grigorenko est bâti sur mesure pour cette formation qui pourrait lui inculquer certaines valeurs qui feraient de lui un meilleur joueur. Nul doute que Grigorenko est rempli de talent, mais l’éthique de travail est aujourd’hui la chose la plus importante dans le sport professionnel et il devra améliorer sa constance à ce niveau. Cependant, au sixième rang, les Ducks pourraient bien avoir la main heureuse avec lui. Avec une saison de plus dans la LHJMQ, le gros joueur de centre pourrait bien rentrer dans la LNH par la grande porte d’ici deux ans et connaître du succès dès ses premiers coups de patins chez les pros.

Comparatif LNH : Joe Thornton

7- Wild du Minnesota : Jacob Trouba, D, USNDT (USHL)

Déjà bien nanti à l’attaque avec Charlie Coyle et Mikael Granlund qui seront sans aucun doute des joueurs vedettes dans la LNH, le Wild peut se permettre de mettre la main au collet d’un jeune défenseur de qualité. Jacob Trouba est un défenseur extraordinaire et il connaîtra une grande carrière dans la Ligue nationale. Il est le défenseur le plus complet de ce repêchage et cadre parfaitement dans la mentalité du Wild. Rien de spectaculaire, le gros défenseur peut aussi bien transporter la rondelle, marquer en avantage numérique et distribuer de solides coups d’épaule. Il est selon moi le choix le plus « sûr » de ce repêchage.

Comparatif LNH : Jack Johnson

8- Hurricanes de la Caroline : Teuvo Teravainen, LW, Jokerit Jr (FIN-Jr)

On dit souvent que le hasard fait bien les choses. Teuvo Teravainen ressemble énormément à Jeff Skinner et possède les mêmes qualités offensives que le petit attaquant des Hurricanes. Skinner évolue au centre tandis que Teravainen évolue à l’aile gauche. Jim Rutherford ne passera pas à côté de la possibilité de jumeler les deux spectaculaires attaquants dans le futur. Le petit attaquant finlandais possède des qualités offensives qui ne laissent aucun doute sur son avenir. Marqueur naturel, Teravainen est toujours placé au bon endroit pour enfiler l’aiguille. C’est un marqueur, mais il est aussi capable de préparer des jeux spectaculaires. Il est imprévisible et c’est la principale qualité qu’on remarque lorsqu’on le voit évoluer. L’un des beaux espoirs de cet encan.

Comparatif LNH : Jeff Skinner

9- Jets de Winnipeg : Morgan Rielly, D, Moose Jaw (WHL)

Les Jets ont clairement un besoin en défensive et ne pourront passer à côté de la chance de sélectionner Morgan Rielly. À l’image d’Alex Galchenyuk, le défenseur des Warriors de Moose Jaw a manqué une bonne partie de la saison en raison d’une blessure sérieuse à un genou, mais avait récolté 18 points en 18 parties avant cette blessure. Un défenseur très spectaculaire qui n’a pas peur d’appuyer l’attaque. Phil Housley a connu de grandes saisons dans l’uniforme des Jets et les partisans pourraient bien voir un nouveau Housley en Rielly. Défenseur très mobile, il est aussi capable d’appliquer de bons coups d’épaule et il est amplement capable d’évoluer de façon régulière en désavantage numérique. Sa principale force est son coup de patin.

Comparatif LNH : Alex Pietrangelo

10- Lightning de Tampa Bay : Griffin Reinhart, D, Edmonton (WHL)

Avec une attaque déjà impressionnante et des espoirs comme Brett Connolly et Vladislav Namestnikov qui prendront leur place dans le futur, Steve Yzerman peut s’offrir un jeune défenseur. Griffin Reinhart est un projet intéressant puisqu’il est l’un des défenseurs les plus mobiles de ce repêchage, et ce, malgré son gabarit. La principale qualité du gros défenseur est la précision de son lancer des poignets. Il marque principalement tous ses buts à l’aide de ce tir, une caractéristique que les recruteurs adorent chez lui. Qui a dit que c’était la force du lancer qui comptait? Un bon lancer des poignets bien placé avec un joueur devant le filet peut faire beaucoup plus de dommage qu’un puissant lancer frappé dirigé un peu n’importe où. Reinhart a compris et s’en sert à profusion. Le fait qu’il puisse encore prendre du poids fera de lui un défenseur extrêmement efficace dans le futur. Le jour où il s’impliquera physiquement, il pourrait faire partie de l’élite de la LNH. Il pourrait faire le saut dans la Ligue nationale dès l’an prochain.

Comparatif LNH : Tyler Myers

11- Capitals de Washington : Radek Faksa, C, Kitchener (OHL)

À l’image de Nicklas Backstrom, Faksa est le genre de joueur de centre capable de tout faire sur la patinoire. Joueur extrêmement complet, il n’affiche pas de lacunes apparentes. Le centre d’origine tchèque possède un coup de patin de la LNH et fait partie de la tradition des Rangers de Kitchener qui voient pratiquement chaque année l’un de leurs joueurs être sélectionné en première ronde. L’attaquant des Rangers possède tout pour réussir : un excellent coup de patin, un lancer très précis et même s’il est considéré comme un fabricant de jeu, il peut être imprévisible et marquer des buts importants. Faksa pourrait très bien remplir le rôle de deuxième centre dans quelques années chez les Capitals.

Comparatif LNH : Nicklas Backstrom

12- Sabres de Buffalo : Brendan Gaunce, C, Belleville (OHL)

Taillé sur mesure pour jouer avec les Sabres de Buffalo, le joueur de centre des Bulls de Belleville pourrait profiter d’une brèche chez les espoirs des Sabres pour se tailler une place dans la LNH beaucoup plus rapidement qu’on ne pourrait le croire. Les rumeurs qui envoient Derek Roy sous d’autres cieux sont de plus en plus sérieuses et avec la venue de Cody Hodgson, le futur de l’équipe pourrait bien passer par cette position. Gaunce est excellent dans les trois zones et est très habile avec la rondelle. Sa principale qualité est son intelligence avec la rondelle et il prend très rarement la mauvaise décision. Son jeu en défensive est impeccable et la seule chose qu’il pourrait améliorer est son explosion. À 6’2 et 215 lbs, il a tout pour réussir.

Comparatif LNH : Jonathan Toews

13- Stars de Dallas : Zemgus Girgensons, C, Dubuque (USHL)

Les Stars de Dallas ont un avenir « pathétique » au poste de centre et ce serait toute une bévue de ne pas se tourner vers cette position au rang numéro 13. Girgensons est un joueur extrêmement combatif capable d’évoluer dans toutes les facettes du jeu. L’attaquant natif de la Lettonie fait tout de façon intense. C’est le genre de joueur que vous préférez avoir dans votre camp. Son lancer est puissant, son coup de patin l’est tout autant et il peut vous faire mal paraître avec un solide coup d’épaule. Il cadre parfaitement dans la mentalité de travailleurs des Stars de Dallas.

Comparatif LNH : Jakub Voracek

14- Flames de Calgary : Olli Maatta, D, London (OHL)

Sans dire que l’avenir des Flames est rose, on peut dire avec certitude qu’il l’est plus en attaque qu’il ne l’est en défensive. Mis à part T.J Brodie, il n’y a rien pour écrire à sa mère chez les Flames et Olli Maatta pourrait venir jeter un baume sur cette lacune majeure. Le défenseur finlandais est extrêmement intelligent et est très rarement impliqué dans un désastre défensif. Capable d’appuyer l’attaque, il se veut en quelque sorte l’un des défenseurs les plus complets de cet encan 2012, lui qui peut aussi pivoter l’attaque à cinq, en plus de vous offrir de précieuses minutes à court d’un homme. Un choix « sûr » pour une organisation qui ne semble sûre de rien.

Comparatif LNH : Chris Phillips

15- Sénateurs d’Ottawa : Cody Ceci, D, Ottawa (OHL)

Repêcher un produit local est toujours une belle occasion pour une formation de la LNH de se rapprocher de ses partisans. C’est exactement ce que feront les Sénateurs lorsqu’ils sélectionneront Cody Ceci, qui est natif de la ville d’Orleans, en Ontario. Le défenseur énigmatique qui porte l’uniforme des 67′s d’Ottawa est un genre d’extraterrestre sur patins. Un peu à l’image de Mathew Dumba, Ceci est un « Gamebreaker » et peut changer le cours d’une partie à lui seul. Il est considéré comme un risque, mais en réalité, il possède tellement de qualités que ses défauts passent inaperçus. C’est un compétiteur et il se défoncera corps et âme pour l’organisation des Sénateurs.

Comparatif LNH : Keith Yandle

16- Capitals de Washington : Derrick Pouliot, D, Portland (WHL)

Exactement le genre de défenseur qui plaît beaucoup à Georges McPhee. Très mobile et extrêmement à l’aise avec la rondelle au bout de sa palette, Derrick Pouliot peut être une arme offensive en avantage numérique et connaissant la tradition des Capitals avec ce genre de type, je suis persuadé qu’ils l’ont à l’oeil depuis longtemps. La principale qualité de Pouliot est le calme qu’il possède quand il est en possession de la rondelle. Lorsqu’on connait la mentalité des Capitals qui basent leur système de jeu sur la possession de rondelle, et bien, c’est définitivement un « fit » naturel que de voir le défenseur natif de la Saskatchewan s’aligner avec les Capitals dans le futur.

Comparatif LNH : Dan Boyle

17- Sharks de San Jose : Sebastian Collberg, RW, Frolunda (SWE-1)

Collberg est un joueur extrêmement spectaculaire et il cadre dans la mentalité offensive des Sharks. Il est très rapide alors que son lancer et ses mains sont du calibre de la LNH et il ne devrait pas attendre très longtemps avant de faire le saut dans la grande ligue. Avec un jeu basé pratiquement sur l’offensive, il est capable, comme tout bon joueur suédois, de tenir son bout en défensive. La grande force de Collberg est son positionnement sans la rondelle qui lui permet d’être constamment placé au bon endroit pour marquer des buts. Il ne s’en cache pas, c’est un marqueur naturel et c’est sur cet élément qu’il veut miser dans le futur. Un élément toujours apprécié chez les Sharks.

Comparatif LNH : Patrick Kane

18- Blackhawks de Chicago : Hampus Lindholm, D, Rogle Jr (SWE Jr)

L’organisation des Hawks repêche tellement bien d’année en année qu’à chaque fois qu’elle monte sur le podium, elle peut s’offrir le meilleur joueur disponible. Sans besoin apparent, les Hawks pourraient bien se tourner vers ce défenseur suédois qui peut jouer à toutes les sauces. Lindholm possède un excellent coup de patin et est très mobile pour un défenseur de 6’3, en plus d’être très explosif sur patins. Cette qualité lui permet de se démarquer des autres défenseurs de son âge. Les Hawks aiment ce genre de défenseur et en ont déjà beaucoup dans leur organigramme, mais ne cracheront pas sur la chance d’en avoir un de plus.

Comparatif LNH : Nicklas Lidstrom

19- Lightning de Tampa Bay : Thomas Wilson, RW, Plymouth (OHL)

Avec son deuxième choix de première ronde et après avoir sélectionné un défenseur, Steve Yzerman avait le choix de se tourner vers un gardien ou vers un ailier nord-américain capable de disputer un match très physique. Avec l’acquisition d’Anders Lindback plus tôt cette semaine, l’avenir au poste de gardien chez le Lightning est un tantinet plus rose. Yzerman pourra donc se concentrer sur la position d’ailier. Tom Wilson est un vrai col bleu et joue de façon très intense lorsqu’il saute sur la patinoire. Ses 141 minutes de pénalité en seulement 49 rencontres ne sont pas là pour démontrer le contraire. Il évoluera un jour sur une base régulière dans la LNH.

Comparatif LNH : Corey Perry

20- Flyers de Philadelphie : Malcolm Subban, G, Belleville (OHL)

À l’image de son frère que vous connaissez très bien, Malcolm Subban est très confiant lorsqu’il saute sur la glace. C’est de ce genre de gardien dont les Flyers ont besoin puisque les années se suivent et se ressemblent à Philadelphie. Tous les espoirs étaient permis encore une fois, mais pour la Xe fois, les gardiens n’ont pas fait le travail et tout est à recommencer, encore une fois. La présence d’Ilya Bryzgalov pourrait permettre à Subban de se développer à son rythme et il pourrait faire le saut dans la LNH après son stage junior. Subban est clairement le meilleur gardien disponible cette année et ses statistiques sont très impressionnantes. Il a autant d’avenir que son frère ainé avec le Canadien .

Comparatif LNH : Carey Price

21- Sabres de Buffalo : Tomas Hertl, C, Slavia Praha (CZE)

Le joueur de centre d’origine tchèque pourrait bien être le deuxième centre sélectionné en première ronde par les Sabres après Brendan Gaunce. L’organisation a vraiment une lacune majeure au poste de centre et il s’agit d’une excellente occasion pour Darcy Regier de renflouer les coffres à cette position. Hertl est un joueur très honnête qui travaille aussi bien dans sa zone offensive qu’en zone défensive. Souvent positionné au bon endroit, il est autant capable de marquer que de distribuer la rondelle à ses coéquipiers. Un joueur très complet qui pourrait bien plaire à Lindy Ruff.

Comparatif LNH : David Krejci

22- Penguins de Pittsburgh : Martin Frk, RW, Halifax (LHJMQ)

Les Penguins ont un besoin primordial à l’aile et doivent en faire leur priorité. Martin Frk est un attaquant extraordinaire et cadre parfaitement dans le système de jeu de Dan Bylsma. Du jeu « up and down » basé sur l’offensive. Pour l’avoir vu jouer à plusieurs reprises, je peux vous assurer que s’il avait disputé plus de rencontres, son classement ne serait pas le même sur les différentes listes. Frk veut constamment la rondelle et si vous réussissez à la lui enlever, il vous poursuivra jusqu’à ce qu’il l’ait reprise. C’est un genre d’hybride entre un Nord-Américain et un Européen. Il a le talent pour réussir et il connaîtra une saison extraordinaire l’an prochain avec les Mooseheads de Halifax. Un choix parfait pour l’organisation des Penguins.

Comparatif LNH : Martin Havlat

23- Panthers de la Floride : Matthew Finn, D, Guelph (OHL)

Dale Tallon est sérieusement en train de rebâtir les Panthers de belle façon et il a la chance cette année de pouvoir repêcher le meilleur joueur disponible à son rang de sélection. Matt Finn est un défenseur complet qui ne possède pas de qualités incroyables, mais qui est efficace dans tout ce qu’il entreprend. Bon patineur, bonne première passe, bon lancer et sa qualité première est son sens de l’anticipation qui lui permet de couper constamment le jeu de l’adversaire. Un défenseur très fiable qui pourrait rendre de précieux services aux Panthers lors des prochaines saisons.

Comparatif LNH : Brent Seabrook

24- Bruins de Boston : Colton Sissons, C, Kelowna (WHL)

Ce ne serait pas si fou de dire que Colton Sissons a été mis au monde par l’organisation des Bruins puisqu’il est taillé sur mesure pour cette dernière qui n’a jamais caché adorer le jeu physique. Colton Sissons est un véritable guerrier sur la patinoire et ses qualités de leader font de lui un joueur extrêmement apprécié. Il a toujours le nez dans le trafic et sa présence devant le filet adverse lui permet de marquer des buts sur une base régulière. Un col bleu de plus avec les Bruins?

Comparatif LNH : Ryan Callahan

25- Blues de St-Louis : Phillip Di Giuseppe, LW, Michigan (CCHA)

Les Blues de St-Louis ont un manque clair et net à l’aile gauche et le produit de l’Université du Michigan pourrait bien colmater cette brèche évidente dans la banque d’espoirs de l’équipe du Missouri. Di Giuseppe est cet attaquant qui se sert constamment de son corps pour se créer lui-même des chances de marquer. Son coup de patin est son principal atout puisque lorsqu’il décide d’accélérer, son puissant coup de patin combiné à sa force physique font de lui un attaquant extrêmement difficile à contenir. Il est le prototype parfait du joueur de hockey de la LNH.

Comparatif LNH : Jeff Carter

26- Canucks de Vancouver : Slater Koekkoek, D, Peterborough (OHL)

L’avenir à la défense chez les Canucks n’est pas bien rose et il est grand temps pour Mike Gillis de combler cette possible future lacune. Slater Koekkoek est un défenseur très mobile qui aime se porter en attaque. Son coup de patin lui sert dans les deux sens de la patinoire. Autant il lui est efficace lorsqu’il transporte le disque, autant il peut le sortir du pétrin en défensive. Ce n’est pas le plus robuste, mais il ne déteste pas donner un bon coup d’épaule de temps à autre. Un défenseur relativement complet qui pourrait rendre de bons services aux Canucks dans le futur.

Comparatif LNH : Drew Doughty

27- Coyotes de Phoenix : Henrik Samuelsson, RW, Edmonton (WHL)

Ce que Dave Tippett aime le plus chez un joueur est sa détermination et je suis persuadé qu’il tomberait immédiatement sous le charme de ce jeune attaquant qui n’a fait que monter dans les classements au cours de la saison. Il est le fils de l’ancien défenseur Ulf Samuelsson et je n’ai aucun doute que c’est l’une des premières choses que l’ancien défenseur a enseignée à son fils, la discipline. Samuelsson est très discipliné sur la patinoire et il fait toutes les petites choses que vous avez besoin pour gagner. Les Oil Kings se sont rendus jusqu’à la Coupe Memorial et Samuelsson a joué un grand rôle dans cette belle aventure. Excellent dans les deux sens de la patinoire, le Suédois ne devrait pas avoir de difficulté à atteindre la Ligue nationale.

Comparatif LNH : Anze Kopitar

28- Rangers de New York : Stefan Matteau, C, USNDT (USHL)

Celui qui s’alignera avec l’Armada de Blainville-Boisbriand la saison prochaine est le genre de joueur qui plaît beaucoup au duo Sather-Tortorella. Très intense sur la patinoire, Matteau possède un excellent coup de patin qui lui permet d’appliquer de solides mises en échec à ses adversaires. Dans le système actuel des Rangers, il cadre parfaitement et pourrait vraiment plaire à l’entraîneur des Blue Shirts. Capable d’évoluer autant au centre qu’à l’aile, il se veut un espoir de qualité. Sa principale lacune est qu’il ne se présente pas à tous les matchs, mais il apprendra à le faire avec l’expérience. C’était la force de son père et j’imagine que la génétique prendra le dessus un jour.

Comparatif LNH : Dustin Brown

29- Devils du New Jersey : Scott Laughton, C, Oshawa (OHL)

Les Devils sont vraiment pitoyables lorsqu’on parle de recrutement et en jetant un coup d’oeil à leur banque d’espoirs, on se rend compte assez rapidement que mis à part en défensive, l’avenir de l’équipe est désastreux. Le fait de se rendre en finale n’était pas une si bonne chose quand vous y pensez puisque Lou Lamoriello ne montera sur le podium qu’au 29e rang. L’organisation qui est passé si près de remporter les grands honneurs devrait se tourner vers un joueur de centre. En Scott Laughton, les Devils mettraient la main sur un attaquant très discipliné qui aurait toutes les chances de monter les échelons rapidement dans l’organisation. C’est un joueur qui ne demande pas à être à l’avant-plan et pour lui, ce sont les succès de l’équipe qui passent avant tout le reste. Un bon candidat pour les Devils.

Comparatif LNH : Zach Parise

30- Kings de Los Angeles : Pontus Aberg, LW, Djurgarden (SWE-1)

Un marqueur naturel qui pourrait bien plaire à Dean Lombardi. Très rapide et très intense, il pourrait bien faire des débuts éclatants dans la Ligue nationale. Très intelligent avec la rondelle, il est toujours bien placé pour recevoir le disque. Un peu à l’image de Steven Stamkos, il aime se positionner à l’aile en avantage numérique pour décocher des lancers sur réception. Les Kings ont un besoin à cette position et il pourrait graduer plus rapidement qu’on peut le croire.

Comparatif LNH : Daniel Brière

Merci de partager! Univers Hockey.ca

Plus de hockey sur Univer Hockey.ca

 

Organisations: LNH, OHL, Ligue nationale Canadien de Montréal Sting de Sarnia L’organisation LHJMQ Maple Leafs de Toronto Rangers de Kitchener Flames de Calgary Canucks Université du Michigan

Lieux géographiques: Sarnia, Ohio, Rangers de New York Rebels de Red Deer États-Unis Belleville Lightning de Tampa Bay Edmonton Capitals de Washington Toronto Suède Québec Ottawa Moose Jaw Rielly Bulls Lettonie London Orleans Ontario Portland Saskatchewan Plymouth Guelph Kelowna Michigan Peterborough Devils du New Jersey Oshawa

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires