Joel Quenneville avec le Canadien?

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

À L’Écho on parle «hockey» avec Andre Ouellet

Lorsque j’ai écrit mon billet sur les différentes possibilités qu’avaient Marc Bergevin au sujet de l’embauche de son futur entraîneur-chef, il restait une solution logique à mes yeux et à ce jour, cette solution venait tout droit du monde fictif. Aujourd’hui, cette solution existe dans la réalité et elle s’appelle Joel Quenneville.

Joel Quenneville a gagné la coupe Stanley en 2010 avec les Hawks.

Le pilote actuel des Hawks de Chicago est un ami personnel du nouveau DG du Tricolore et leur amitié ne date pas d’hier. Les deux s’étaient connus à l’époque chez les Blues de St-Louis et c’est Bergevin qui avait fortement suggéré à Dale Tallon d’embaucher son bon ami avec les Blackhawks.

Quenneville comprend et parle un peu le français, il a toute l’expérience requise pour le poste et a remporté la Coupe Stanley en 2010 avec les Blackhawks qu’ils dirigent depuis la saison 2008. Il a joué un total de 803 matchs dans la LNH et n’ayez aucun doute, il est depuis le début le candidat numéro un de Bergevin.

Est-il disponible?

La question mérite d’être posée.

À première vue, non. Le problème à Chicago, c’est que ce n’est pas Stan Bowman qui a embauché Quenneville et c’est un vieux cliché, mais disons que l’entraîneur actuel des Hawks n’est pas l’homme de Bowman. Les deux hommes ont souvent des différends sur des décisions et je crois que Bowman pourrait bien être tenté d’écouter Bergevin si le téléphone sonne prochainement.

Est-ce que le téléphone a déjà sonné? Fort possible!

Lors du dernier camp d’entraînement, Quenneville avait mentionné à certains journalistes que le jeune Marcus Kruger aurait mérité d'amorcer la saison au poste de deuxième centre, mais que Stan Bowman avait alors mentionné à son « coach » que c’est Patrick Kane qui allait hériter de ce rôle. Un exemple parmi tant d’autres…

L’élimination rapide des Hawks face aux Coyotes de Phoenix en première ronde des séries pourrait aider Bowman à prendre sa décision lui qui n’a pas caché sa déception lors du bilan de fin de saison.

La force de Quenneville

La communication est clairement la qualité principale de Quenneville. Toujours à l’écoute de ses joueurs, il possède la qualité de vouloir comprendre le joueur pour être en mesure d’en soutirer le meilleur par la suite. Une qualité essentielle aujourd’hui puisque les joueurs ont de plus en plus besoin d’encadrement.

Il faut dire que malgré sa relation un peu tendue avec son patron, Quenneville est extrêmement apprécié à Chicago et Bowman pourrait bien perdre la faveur populaire s’il décidait de laisser partir son entraîneur.

Des liens avec le CH?

Mis à part sa relation avec Marc Bergevin, Joel Quenneville a un lien particulier avec deux membres de l’organisation actuelle.

Regardez ceci et faites-en vos propres conclusions :1989-90 Hartford Whalers

Parfois, certaines équations semblent plus logiques que d’autres…

@AndreOuellet_UH

Plus de hockey via univershockey.ca

Organisations: Blackhawks, LNH, CH

Lieux géographiques: Chicago, Rapide des Hawks, Coyotes de Phoenix

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires