Grigorenko serait-il en train de glisser au classement?

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

À L’Écho on parle «hockey» avec Andre Ouellet

Mikhail Grigorenko n’a pas connu un grand match hier au Colisée, mais il a tout de même permis à son équipe de l’emporter par la marque de 6-3 face aux Tigres en marquant ses 36e et 37e buts de la saison.

Mikhail Grigorenko et Patrick Roy à Montréal, un scénario qui fait rêver les fans du tricolore.

Plus de hockey sur univershockey.ca

Critiqué par son entraîneur lors des derniers matchs, le grand Russe a de la difficulté à retrouver le rythme qui lui permettait d’amasser les points sur une base plus que régulière avant le Championnat du monde junior.

Sans dire qu’il joue du mauvais hockey depuis, on sent que le numéro 25 des Remparts est beaucoup plus passif sur la patinoire et c’est un aspect qui me chicote énormément. Grigorenko est classé au 2e rang par la centrale en vue du prochain repêchage, mais plus je plonge le nez dans mes recherches, plus je me rends compte qu’il pourrait bien être en train de glisser dans ce classement à l’heure actuelle.

Les autres…

Certes, il y a Grigorenko, mais il y a aussi les autres. Filip Forsberg gagne des points chaque jour et on ne sait trop pourquoi, Jacob Trouba semble avoir fait un bond considérable dans le classement, Alex Galchenyuk est loin d’être mort; on aime la prestance de Ryan Murray et Morgan Rielly se veut de plus en plus le défenseur le plus complet du repêchage.

Ce ne sera pas si facile pour le grand attaquant russe d’être parmi le top 3 et ce ne sera pas plus facile de faire partie du top 5.

Mis à part le nom de Nail Yakupov qui est devenu pratiquement la seule « formalité » du prochain encan, le top 10 sera extrêmement difficile à prédire et maintenant que l'on connaît les équipes qui feront partie de ce top 10, ce pourrait bien être encore moins évident.

Les tendances

Ce qui joue le plus contre Grigorenko est bien évidemment son nom; les joueurs russes n’ont plus vraiment la cote et même s’ils sont tout de même sélectionnés, la présence de la KHL et l’élément « paresse » viennent souvent hanter les recruteurs qui préfèrent y aller avec un peu moins de talent, mais avec un joueur qui aura plus de constance.

Oui il y a Yakupov et oui lui aussi est Russe, mais dans le cas de ce dernier, c’est différent. Yakupov a visiblement été influencé par des joueurs nord-américains dans sa tendre enfance et s’est parfaitement acclimaté au style de jeu nord-américain. Yakupov frappe et veut la rondelle beaucoup plus que Grigorenko. C’est la différence majeure entre les deux compatriotes.

Chaque équipe possède sa vision et chaque équipe a une tendance quand vient le temps de sélectionner un joueur. Les Blue Jackets pourraient avoir la main très heureuse s’ils ont la chance de bâtir leur avenir autour de Yakupov, mais advenant le cas qu’ils glissent au 2e rang, je serais très, très surpris qu’ils repêchent Grigorenko. Les Jackets ont encore en mémoire le traumatisant épisode les ayant liés à Nikita Filatov, ce jeune Russe qui était voué à un brillant avenir, mais qui se présentait un match sur 100… Je crois que les Jackets ne sélectionneront pas un gars comme Grigorenko qui possède le même défaut que Filatov.

Ensuite viennent les Oilers d’Edmonton qui commencent à manque de place sur l’alignement offensif et qui profiteront probablement du repêchage de cette année pour ajouter un défenseur d’impact à leur banque d’espoirs déjà très bien nantie. Avec la présence de Ryan Nugent-Hopkins et de Sam Gagner, qui semble vouloir enfin éclore, je ne crois pas que les Oilers se tourneront vers un joueur de centre. De plus, la présence d’un joueur comme Matthew Dumba sur la liste pourrait bien être le « fit » idéal pour l’équipe de l’Alberta. Dumba est ce genre de joueur sur qui vous voulez établir vos bases; il est passionné par la game et est pourrait devenir le leader qui manque actuellement aux jeunes Oilers. Dumba fait tout sur la patinoire et il serait l’atout idéal pour cette formation. C’est de plus, très rare que les Oilers sélectionnent des joueurs provenant de la Russie et je crois qu’ils passeront, eux aussi, par-dessus Grigorenko.

 

Organisations: Tricolore, Ligue nationale, LNH

Lieux géographiques: Alberta, Russie, Montréal Suède

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires