Jean-Pierre Gélinas reçoit la médaille d'argent du lieutenant-gouverneur

Pierre-Louis
Pierre-Louis Paquin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Jean-Pierre Gélinas, un enseignant d’éducation physique à la retraite vient d’être honoré de la médaille d’argent du lieutenant-gouverneur du Québec, une distinction remise aux citoyens canadiens âgés de 65 ans et plus qui sont particulièrement actifs bénévolement.

Jean-Pierre Gélinas a reçu la médaille d‘argent du lieutenant-gouverneur lors d’une cérémonie spéciale le 22 juin dernier à Shawinigan.

Ce qui distingue encore plus l’actuel conseiller municipal louisevillois, c’est qu’il a obtenu cette distinction après s’être remis d‘un anévrisme au cerveau, survenu en 2008. Ses médecins sont formels, il a été privilégié de s’en tirer sans aucune séquelle.

«Je suis chanceux d’être encore en vie», admet-il.

Un soir apparemment banal, alors qu’il revenait d’un 5 à 7 avec la municipalité de Louiseville, Jean-Pierre Gélinas s’apprêtait à passer une bonne nuit de sommeil auprès de sa femme, quand il fut pris d’un violent mal de tête.

«Je suis tombé à la renverse sur le matelas et je me suis mis à restituer. L’ambulance m’a transporté à Trois-Rivières où j’ai été hospitalisé pendant plus d’un mois», raconte-t-il avec émotion.

Une période de 31 jours dans le coma, une opération visant à faire une déviation péritonéale et une réhabilitation de trois mois avec un ergothérapeute et un physiothérapeute au Centre de réadaptation InterVal n’auront pas empêché M. Gélinas de redevenir le bénévole dévoué qu’il était avant l’incident.

Il avoue toutefois être plus à l’écoute de lui-même désormais.

Bénévole: pas toujours facile

À une certaine époque, Jean-Pierre Gélinas oeuvrait sur huit conseils d’administration simultanément. Ses 35 années d’oblativité l’ont conduit vers des postes importants dans plusieurs organismes de la région. Inévitablement, trancher un débat ou prendre une position dans un dossier est voué à frustrer des pairs.

«Même lorsque c’est du bénévolat, quand on préside ou qu’on prend des décisions dans des organismes, il y en a qui plaisent et d’autres qui déplaisent», illustre-t-il.

Ainsi, le club Optimiste, la Confrérie des sarrasins, la Maison du commis-voyageur, les Chevaliers de Colomb, l'Aire faunique communautaire du lac Saint-Pierre et l‘Organisme du Bassin Versant de la Rivière-du-Loup sont quelques endroits où l’enseignant d’éducation physique a laissé sa marque.

«J’invite les jeunes à s’impliquer à leur tour. La relève est importante au niveau du bénévolat. C’est ça qui est ma crainte; qu’à un moment donné, il n’y ait plus de relève. S’il n’y avait pas de bénévoles dans la société, je ne sais pas où l’on irait?» s‘interroge-t-il.

En terminant l’entrevue, M. Gélinas insiste pour parler de la personne la plus importante de sa vie. Il a toujours été supporté par sa femme, Agathe Milot-Gélinas, avec qui l’amour perdure depuis plus de 42 ans.

«On ne gagne jamais seul! Mon épouse occupe une place primordiale, elle m’a toujours appuyé et elle a toujours toléré mes absences», conclut le nouveau médaillé d’argent du lieutenant-gouverneur.

Organisations: Centre de réadaptation InterVal, Optimiste, Confrérie Chevaliers de Colomb

Lieux géographiques: Municipalité de Louiseville, Trois-Rivières, Bassin Versant de la Rivière-du-Loup

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires