Traverser cinq villages en mémoire de son fils

Bernard
Bernard Lepage
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Lise Champagne marchera pour la prévention du suicide

«Ou tu te laisse mourir ou tu te bats…», raconte-t-elle. Lise Champagne a choisi de se battre.

Diane Champagne tenant une photographie de son fils David prise quelques jours avant qu’il ne se suicide le 2 juillet 2007.

À compter de ce samedi 7 juillet, cette mère de famille traversera à la marche les rues de cinq villages de la MRC de Maskinongé pour commémorer les 5 ans du suicide de son fils.

Le 2 juillet 2007, David Milette s’enlevait la vie à Saint-Élie-de-Caxton. Le monde de Lise Champagne s’est alors écroulé. L’aîné de ses trois garçons venait de commettre l’irréparable. «Il n’y a pas de mot pour décrire ce qu’on ressent quand on perd un enfant. C’est une détresse insupportable», confie-t-elle.

Cette femme, qui réside aujourd’hui en Beauce, a grandi à Saint-Élie-de-Caxton puis élevé sa famille à Saint-Étienne-des-Grès. Après un long passage à vide, elle a débuté sa renaissance l’année dernière en marchant durant 35 jours 800 km sur le Chemin de Compostelle en Espagne.

Durant ce pèlerinage, l’idée lui est venu de marquer les 5 ans de la disparition de David en marchant de Saint-Élie-de-Caxton, où il est décédé, jusqu’à Saint-Étienne-des-Grès, où il est né.

«Ça fait partie de ma guérison mais je n’aurais pas été capable de le faire il y a trois ans», explique Lise Champagne.

Entre Saint-Élie et Saint-Étienne, elle traversera aussi les villages de Charette, Saint-Barnabé et Saint-Boniface.

À chacun des endroits, elle sensibilisera la population sur le suicide, un sujet encore tabou constate-t-elle. Lise Champagne recueillera également les dons et versera les sommes amassées au Centre de prévention suicide les Deux Rives. Des tirelires seront installées dans plusieurs commerces des localités.

Entre le 7 et le 14 juillet, elle compte marcher 7 heures par jour, à compter de 10h30 le matin, beau temps mauvais temps. Des amis et parents qu’elle a encore dans la région verront à l’héberger et à la restaurer durant son périple.

Lise Champagne n’a rien laissé au hasard pour cette marche de prévention. Chacune des cinq municipalités lui ont émis un permis de sollicitation et la Sûreté du Québec du poste de Saint-Boniface verra à s’assurer de son bien être périodiquement durant la semaine.

«J’étais parti avec l’idée de faire quelque chose de simple mais cela a pris beaucoup d’ampleur depuis. Je pense que David serait fier de moi», conclut Lise Champagne qui sera revêtu durant son pèlerinage d’un chandail portant l’inscription À la mémoire de mon fils David 1983-2007.

Lire aussi: Un phare dans le coeur de ceux qui souffrent

Organisations: Centre de prévention, Sûreté du Québec du poste de Saint-Boniface

Lieux géographiques: Saint-Élie-de-Caxton, Saint-Étienne-des-Grès, Beauce Le Chemin Espagne Saint-Élie Saint-Étienne Saint-Barnabé

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires