Les échecs reviennent à la mode dans la région

Pierre-Louis
Pierre-Louis Paquin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Dans le petit bureau du journal étudiant La Zone Maski un journaliste en herbe écrivait: «Faire en sorte que les futurs champions des échecs au Québec proviennent de la région de Maskinongé, c’est la mission que le club d’échecs de l’Escale s’est donnée…» À quelques pas de là, une vraie guerre se dessinait. Un silence absolu, le bruit des pions, des cavaliers, des fous, de la reine et soudain une clameur: «Échec et mat!»

Les joueurs de la ligue des échecs de l’Escale, s’apprêtent à recevoir les élèves des écoles primaires de la région.

Ce scénario se reproduit midi après midi, chaque jour de la semaine, jusqu’au jeudi.

Lors de cette journée spéciale, 24 élèves qui forment la ligue de l’Escale se disputent la victoire. Afin d’y inclure un élément «coopération», les belligérants font partie d’une équipe et peuvent aider un allier dans les moments cruciaux.

Pour motiver les jeunes à la pratique du noble jeu, Jocelyn Landry, animateur de Vie spirituelle et engagement communautaire à l'Escale, a conçu deux plateaux à partir de vieilles cassettes VHS recyclées.

«Avec le système des jeux disponibles en tout temps, il y a vraiment eu une attraction qui s’est créée. À partir de là, les élèves ont vraiment accroché.»

Trois élèves en particulier, Gabriel Desrochers Michael Buisson-St-Antoine et Charlie Ricard, ont propulsé ce jeu, introduit en Occident au Xème siècle, dans les loisirs de l’heure à Maskinongé.

«Ces élèves-là ont pris la responsabilité d’ouvrir le local, tous les midis du lundi au jeudi. À partir de là, on a pu commencer à vraiment créer une attraction», spécifiait M. Landry.

«J’aime les échecs, parce que c’est un jeu compliqué. Il faut prendre quelque temps pour apprendre tous les mouvements. Je trouve ça le fun de voir la réussite quand on met quelqu’un échec et mat», proclamait Gabriel Desrochers, avec la flamme dans les yeux.

L’Escale invite les écoles primaires

«On veut préparer la relève!» s’exclamait M. Landry en parlant du deuxième Championnat scolaire d’Échecs L’Escale, L’Écho et Desjardins qui se prépare en fonction du samedi 25 février prochain. L’école secondaire accueillera les jeunes en provenance des écoles primaires de la 3e à la 6e année, tous les élèves des écoles primaires de la région pourront participer à ce tournoi. Des bourses de 50$, 30$ et 15$ seront remises aux gagnants de chaque niveau.

Mentionnons que pour les jeunes résidents à l’extérieur de Louiseville, un service spécial de transport scolaire sera offert pour l‘occasion. Les enfants concernés devraient recevoir une feuille d’inscription sous peu.

«C’est le fun de mettre les autres échec et mat à la place de se battre, on peut prendre notre revanche avec les échecs», concluait l'initié Maxime Roy.

Organisations: Desjardins

Lieux géographiques: Maskinongé, Louiseville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires