40 000 pèlerins attendus

Sylvie
Sylvie Branch
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le Festival de l’Assomption compte rejoindre de plus en plus les jeunes. De 35 000 à 40 000 personnes sont attendues au Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap du 7 au 15 août.

«Il faut absolument rejoindre les nouvelles générations et c’est ce qu’on vise avec la nouvelle formule.»

«Les générations qui aimaient les neuvaines ne viennent presque plus. Nos pèlerins vieillissent. Il faut absolument rejoindre les nouvelles générations et c’est ce qu’on vise avec la nouvelle formule», affirme Père Yoland Ouellet, vice-recteur de la pastorale.

Des activités en plein air sont prévues, comme des spectacles de lumière sur la basilique. La popularité de la musique l’an dernier incite l’organisation à en mettre encore plus au programme cette année. Des groupes de musique gospel et créole seront sur le site.

Une célébration plus traditionnelle aura lieu dans la journée avec une messe et une prédication. En soirée, place au Festival avec une soirée axée en première partie sur la prédication et en deuxième partie sur la fête avec des chorales et des animations chantées. La soirée se terminera par la procession aux flambeaux dans les jardins du Sanctuaire.

En nouveauté, la «nuit bleue» de 10h30 à 12h30 dans la nuit du 13 août où musique d’orgue, prestations musicales et théâtrales seront présentées dans les jardins.

Les festivités se dérouleront sous le thème «Fou de croire!» pour rappeler que la foi en Dieu suscite de l’étonnement et du scepticisme.

L’an dernier, le Festival de l’Assomption se déroulait la même fin de semaine que le Grand Prix de Trois-Rivères, ce qui avait occasionné des problèmes de logistiques au Sanctuaire. Plusieurs pèlerins avaient dû dormir dans des hôtels à Laval, Montréal et Québec. L’organisation se réjouit cette année puisque les deux évènements ne sont pas en même temps. «C’est génial pour la région parce que nos pèlerins logent enfin dans des établissements d’ici. On a réservé toutes les places qu’on a pu trouve. Ce sera intéressant pour l’économie locale», souligne Père Ouellet.

Le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap travaille présentement pour attirer des pèlerins au niveau international. D’ici quatre ans, l’objectif est de créer des contacts avec le Mexique.

Du 7 au 15 août, des visiteurs de Miami, Atlanta, Brooklyn, Chicago, Washington, Philadelphie, Boston, Toronto et plusieurs autres villes sont attendus.

Lieux géographiques: Laval, Montréal, Québec Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap Mexique Miami Atlanta Chicago Washington Boston Toronto

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires