Infiniti M 2011- Troisième essai

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Benoit Charette

Beverly Hills, Californie- Le monde des berlines de luxe est à l’image d’un club privé, n’entre pas qui veut. Le comité exécutif de ce club (Audi, BMW et Mercedes) tient les rênes serrées.

Infiniti a fait fausse route avec ses deux premières tentatives dans ce segment. La première génération de M était en fait un clone de la Nissan Cedric et Gloria vendue au Japon, les lignes étaient, pour être poli, étranges et plutôt conforme à une définition japonaise d’une voiture de luxe. Pour faire bonne mesure, Infiniti avait glissé la mécanique du Q45 sous le capot. Uniquement vendu durant l’année 2003, seulement quatre voitures ont trouvé preneurs au Québec et 45 pour l’ensemble du Canada. En 2006, Infiniti tente à nouveau sa chance avec une deuxième génération de M. Cette berline de luxe à propulsion utilise la même plateforme FM qui sert de base à la G35. Allongée de 15 cm pour bonifier l’espace habitable, surtout aux passagers arrière, la voiture se veut aussi plus imposante pour bien faire la démarcation entre les deux berlines. Mais rien n’y fait, la G prend toute la place et la M conserve des chiffres de vente très discrets.

Un ultime essai

Cette troisième génération, présentée pour la première fois au public durant le célèbre concours d’élégance de Pebble Beach, va plus loin que ses prédécesseurs. En plus de l’équipement de série d’une richesse exceptionnelle, la M va offrir quelques éléments dignes de mention. Par exemple, un système de protection des angles morts. Vous me direz que bien des compagnies comme Volvo, Ford, Mercedes et autres offrent ce genre de technologie. Infiniti repousse les frontières avec le sien. Ainsi, le Blind Spot Intervention (BSI) ne se contente pas d'avertir visuellement la présence d'un véhicule dans l'angle mort. Il intervient si le conducteur s'apprête à couper la route de l'autre automobiliste, malgré les signaux. Alors, la direction s'ajuste et la voiture crée un freinage latéral pour forcer le retour sur la voie d'origine. Pour assurer un silence de roulement exemplaire, Infiniti s’est aussi associée à l’équipementier Bose pour créer un système baptisé: Anti Noise Control. Ce système identifie les bruits parasites et envoie dans les haut-parleurs des sons en opposition de phase pour les faire disparaître (comme sur certains produits Acura). Les ingénieurs d’Infiniti expliquaient que ce système fonctionne exactement comme les écouteurs à annulation de bruits que les passagers portent dans les avions. Si, de plus, vous optez pour le système audio Bose à 16 enceintes acoustiques (offert en option), ils profitent en plus d'une «annulation des harmoniques moteur» pour créer un paysage sonore confortable. Le confort passe également par une climatisation avec filtration Forest Air. Celle-ci contrôle la température, le taux d'humidité et la pollution ambiante. En fonction de ces paramètres, elle crée de petites brises et des senteurs rappelant la forêt. Infiniti n’a toutefois pas précisé si vous pouviez choisir un parfum de sapin baumier, de pin, d’épinette noire ou de sous-bois. À cet attirail inédit, Infiniti ajoute d’autres dispositifs de sécurité qui s’occupent qui s’occupent de prévenir le conducteur lorsqu’il franchit inopinément une ligne blanche, de conserver la distance avec le véhicule qui précède, d’accentuer – intelligemment – la pression de freinage en cas d’urgence, de prévenir en cas d’accident et de serrer la ceinture si ça sent le roussi !

Deux choix de moteurs au lancement

Si d’un strict point de vue technologique, la M n’a rien à envier aux berlines allemandes, le choix de motorisations n’est pas aussi élaboré. La M37 recevra un V6 de 3,7 litres de 330 chevaux. Ce moteur qui anime pratiquement toute la gamme Nissan et Infiniti a prouvé sa compétence et sa fiabilité aux fils des ans. Il est contrôlé par une boîte automatique à sept rapports (une première chez Infiniti). L'Infiniti Drive adapte la cartographie en fonction du mode choisi: Standard, Eco, Sport ou Snow. En Eco, des signaux verts et jaunes informent le conducteur sur son style de conduite. De plus, la pédale de droite repousse le pied du conducteur en cas de conduite trop agressive. La M56 est mue par un moteur V8 en alliage d’aluminium à injection directe (provenant du Titan). Il développe 420 chevaux à 6 000 tr/min et un couple de 417 li-pi à 4 400 tr/min, ce qui représente 95 chevaux et 81 lb-pi de plus que pour le moteur V8 de 4,5 litres précédent. Comme la M37, il vient avec la transmission automatique à sept rapports et les deux modèles sont disponibles en version à roues motrices arrière ou intégrale. La M 2011 d'Infiniti est donc offerte en quatre modèles bien équipés: la M37 (V6 à propulsion arrière), M37x à TI (V6 à traction intégrale), M56 (V8 à propulsion arrière) et M56x (V8 à traction intégrale).

L’ensemble Sport, offert uniquement avec les modèles à propulsion arrière M37 et M56, ajoute des jantes et des pneus de 20 pouces, une suspension sport, des freins sport, une direction active aux quatre roues, des manettes de changement de rapport, des sièges sport, des garnitures de pédale en aluminium, une garniture de jauges en cuir synthétique piqué, un volant et un pommeau de levier de vitesse sport, une calandre unique avec grille au fini foncé et boîtiers de phare foncés. Au Canada, l'ensemble Sport comprend l'ensemble Privilège, l'ensemble Tourisme sport et l'ensemble Technologie. L’Europe n’aura pas de version à moteur V8. Cette version sera remplacée par un modèle V6 Turbo Diesel qui ne semble pas vouloir traverser l’atlantique. Toutefois, Nissan a annoncé pour l’année modèle 2012 une M version hybride avec une technologie 100% Nissan.

Conclusion

Infiniti y va d’un troisième essai avec sa classe M. La démarche est sérieuse, le produit raffiné et le cahier de charge se compare bien avec la concurrence. Le plus grand défi sera de convaincre les amateurs de quitter l’Allemagne pour le Japon.

Fiche technique > (M37, M37x)

V6 3,7 l DACT 330 ch à 7000 tr/min

Couple 270 lb-pi à 5200 tr/min

Transmission automatique à 7 rapports avec mode manuel

0-100 km/h: 6,9 s

Vitesse maximale: 235 km/h > Consommation (100km): l1,0 l > (M56, M56x)

V8 5,6 l DACT 420 ch à 6000 tr/min

Couple 417 lb-pi à 4400 tr/min

Transmission automatique à 7 rapports avec mode manuel

0-100 km/h 5,6 s

Vitesse maximale: 250 km/h

Consommation (100 km): 11,5 l (octane 91) > Autres composantes

Sécurité active Freins ABS, répartition électronique de force de freinage, assistance au freinage, antipatinage, contrôle de stabilité électronique

Suspension avant/arrière indépendante

Freins avant/arrière disques

Direction à crémaillère, assistée

Pneus

Base: P245/50R18

Sport: P245/40R20

Dimensions

Empattement: 2901 mm

Longueur: 4945 mm

Largeur: 1844 mm

Hauteur: 1501 mm

Poids: nd

Concurrence Acura TL, Audi A6, BMW Série 5, Cadillac STS, Jaguar XF, Lexus GS, Lincoln MKS, Mercedes-Benz Classe E, Volvo S80

Prix: Printemps 2010

Benoit Charette est co-propriétaire et rédacteur en chef de l’Annuel de l’Automobile 2010. On peut également l’entendre à l’émission Dutrizac, l’après-midi tous les vendredis à 14h05 sur les ondes du 98,5 FM à Montréal.

Organisations: Infiniti

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires