L’électricité aura besoin d’une plus longue extension

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’électricité aura besoin d’une plus longue extension

Benoit Charette

Les spécialistes s’accordent à dire que l’extension pour alimenter les voitures électriques n’est pas encore assez longue. Il est clair que la course au tout électrique est bien lancée, mais l’avenir demeure encore plein d’embûches et l’autonomie n’est pas le moindre. Lors des deux principaux salons automobiles de l’automne, celui de Francfort et Tokyo qui vient tout juste de prendre fin pour les membres de la presse, a démontré hors de tout doute que l’avenir se joue à l’électricité. Il reste bien quelques adeptes d’hydrogène mais l’on dit que cette énergie qui représentait le futur il y a 30 ans représentera encore le futur dans 30 ans.

Les besoins vs la réalité

Les exemples de voitures hybrides rechargeables commencent à poindre à l’horizon et plusieurs promettent une autonomie suffisante pour des besoins quotidiens pour aller et revenir du boulot. Le concept BMW Vision EfficientDynamics, présenté à Francfort, offre 50 km d'autonomie sur ses batteries. La Chevrolet Volt donne 64 km d'autonomie moteur essence coupé. Ensuite la Fisker Karma, 80 km rien que sur ses batteries, et la Mercedes BlueZERO E-Cell Plus, 100 km. Tout ceci satisfaisant, mais sans plus. On définit une voiture hybride comme une qui associe 2 moteurs fonctionnant avec des énergies différentes, et par extension, on pourrait écrire qu'une voiture qui n'offre pas le choix de l'énergie avec laquelle on va la ravitailler n'est pas hybride. Mais une Toyota Prius est pourtant comme cela, et elle marche très bien ! C'est dire que s'il doit y avoir une version rechargeable, elle doit offrir significativement plus. Et on s'interroge de savoir si 30 km sont suffisants. À peine un quart d'heure de route, cela ne va pas loin.

Les grands espaces et les longues distances

Le discours technocratique explique que le travailleur moyen est à moins de 20 km de son domicile, et donc que cela suffit. La voiture est branchée lorsqu'elle est à la maison, et l'employé modèle la branche dès son arrivé au travail. Ainsi, il ne consommera plus une seule goutte d'essence. Sauf que l'hypothèse requiert des infrastructures énormes, pour que tous les stationnements soient équipés. Nous voyons 3 motivations à désirer une voiture hybride rechargeable. Ne plus rejeter de CO2 quand on roule à l'électricité ; rouler à moindre coût, et profiter du silence et de la douceur d'une propulsion électrique. Mais si l'autonomie offerte par les batteries est faible, ces avantages le seront aussi. Ils ne seront plus décisifs face à une voiture hybride standard, dont c'est précisément l'atout de ne jamais avoir besoin qu'on la branche. Il faut aussi considérer le prix à l’achat qui va être beaucoup plus élevé qu’une voiture à essence. Considérant que la majorité des ménages ne possède un budget que pour une seule voiture, il faut que cette dernière puisse offrir la possibilité de partir en vacances, aller voir la famille à l’autre bout de la province ou du pays, donc une capacité aussi grande que les moteurs à explosion.

Le changement de mentalité

Pour arriver à faire une percée avec des véhicules hybrides rechargeables ou 100% électrique, il faudra que tout le monde mette l’épaule à la roue. Il y aura des investissements à faire de la part des gouvernements pour continuer la recherche et réduire le coût d’acquisition des véhicules. Il faudra aussi investir dans les infrastructures pour que les gens puissent se déplacer sans tomber en panne sèche. Considérant l’énorme endettement des gouvernements provinciaux et fédéral, ce n’est pas demain la veille que l’on verra des investissements massifs dans ce secteur. C’est ce qui faire dire à bien des gens impliqué de près dans le dossier électrique que ce type de voiture est condamné à court et moyen terme à une utilisation de niche et que l’hybride rechargeable va dominer pour les 15 à 20 prochaines années, sinon plus. Il y aura bien ça et la des véhicules 100% électriques, mais leur usage sera très ciblé et leur propagation très limité

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires