Un modèle 2009 à rabais ou un 2010

Benoit
Benoit Charette
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un modèle 2009 à rabais ou un 2010

Benoit Charette

Comme à chaque automne, c’est non seulement le changement de saison mais aussi le changement d’année pour les voitures chez les concessionnaires et pour faire de la place pour les nouveaux modèles, plusieurs constructeurs consentent à des rabais intéressants.

La question qui brule bien des lèvres est la suivante : « Suis-je mieux de faire l’achat d’une voiture 2009 à rabais ou dois-je attendre les modèles 2010»? Vous vous en doutez bien, il n’y a pas de réponse facile. En fait, je vous dirais qu’il y a plus d’une réponse à cette question. Il faut d’abord vous faire un petit examen de conscience. Vous devez d’abord savoir combien de temps vous avez l’intention de conserver cette voiture. Car un modèle 2009, même avec 0 kilomètre au compteur a déjà perdu de la valeur. On estime qu'un véhicule peut perdre de 40% à 50% de sa valeur initiale sur une période de trois ans. Votre voiture 2009 a donc près d’un an au moment de l’achat. Si vous êtes une personne qui avez l’habitude de changer de véhicules après deux ou trois ans, j’opterai pour un modèle 2010.

Si vous êtes plutôt du genre à conserver votre voiture plus de six ans, comme une majorité d’acheteurs, alors votre choix est simple, un modèle 2009 s’impose. La dépréciation est beaucoup moins forte après la troisième année de sorte que vers 2015, cela ne fera pas une grosse différence que vous ayez en main un modèle 2009 ou 2010. Votre prix sera plus représentatif de l’état général du véhicule et son kilométrage. Si vous magasinez un modèle 2009 en ce moment, vous devriez être capable de négocier l’équivalent d’un an de dépréciation sur la voiture. Retenez qu’il n’est pas rare qu’une voiture voit sa valeur diminuée de 20 à 25% la première année. Donc, si le concessionnaire vous accorde une maigre rabais de quelques centaines de dollars, cela ne vaut pas la peine, allez-y pour un 2010.

Une autre solution à considérer

Une fois que vous avez pris la décision concernant votre durée de vie en tant que propriétaire du véhicule, il faut également considéré le kilométrage annuel. De nos jours, les voitures sont mieux construites et peuvent rouler sans trop de problèmes jusqu’à 250 000 km, et parfois au-delà. Bien des gens croient encore, à tort, que la vie utile d’une voiture se termine à 100 000 km. Donc si votre kilométrage annuel se situe entre 10 000 et 15 000 km, l’achat d’un véhicule d’occasion peut devenir une excellente affaire. Oui, il faut être prudent, patient, méticuleux, mais votre patience sera récompensée. Acheter une voiture d'occasion permet d'économiser la dépréciation des premières années, au moment où elle est la plus forte.

C’est vrai, la voiture d'occasion demande plus d'entretien mais l'augmentation de ces coûts est minime par rapport à l'économie réalisée sur la dépréciation. Il y a des risques que la voiture d'occasion génère des problèmes. Mais cela demeure l'exception. La règle d’or est d’être patient. Pour qu’une voiture d'occasion soit vraiment économique, son prix doit être nettement inférieur à celui du modèle neuf. Si un vendeur enlève seulement 30% à 35% de la valeur d’une voiture de trois ans, oubliez cela. Le rabais consenti doit être de 50% et plus. Et n’oubliez pas, une fois la voiture choisie, il faut la faire inspectée, vérifier et tenter de connaître l’historique de la voiture.

Neuf, presque neuf ou occasion

Comme vous le voyez, ce n’est pas une décision simple. Si vous optez pour une version 2009, le prix risque d’être bon, mais le choix plus limité dans les couleurs disponibles et les options. Donc le presque neuf comme l’occasion a ses limites, mais c’est le prix qui fait foi de tout. Un excellent taux de financement, un rabais important devient un puissant incitatif, Prenez seulement l’exemple des camionnettes pleine grandeur, les américains liquident littéralement leurs modèles depuis plusieurs mois. On peut un Dodge Ram bien équipé pour moins de 30 000$, alors qu’à équipement égal, un Toyota Tundra se vend plus de 45 000$. La décision, dans ce cas-ci, est facile à prendre. Il y a beaucoup d’éléments à considérer. Comme dans toute décision, le gros bon sens est la meilleure voie à suivre, mais surtout, soyez patient et prenez le temps d’évaluer vos besoins et vous prendrez une décision plus éclairée

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires