Patrick Lahaie dénonce le «cynisme des libéraux»

Pierre-Louis
Pierre-Louis Paquin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Pendant que le député de Maskinongé à l’Assemblée nationale, Jean-Paul Diamond, multipliait les annonces d'investissements financiers dans la MRC de Maskinongé cette semaine, le candidat péquiste, Patrick Lahaie, dénonçait le cynisme de ses adversaires politiques. «On trouve ça cynique de partir en élections cet été, pendant que les Québécois sont en vacances», fustigeait-il à l’instar de la chef péquiste, Pauline Marois. Vrai que les élections ne sont pas encore déclenchées, mais il semble que ce soit maintenant un secret de polichinelle, selon l’avis de plusieurs proches de la sphère politique.

Patrick Lahaie affirme que la chef péquiste sera très présente dans le comté de Maskinongé durant la campagne électorale.

Le candidat du Parti québécois n’était pas surpris du nombre d’annonces qui ont été effectuées dans la région au cours de la dernière semaine. «C’est normal, c’est la joute politique», a reconnu M. Lahaie.

«Mais ce n’est pas avec ces annonces-là qu’on va cacher un mauvais bilan d’un gouvernement qui s’est embourbé dans la corruption depuis trois ans et dans une crise sociale depuis six mois», a-t-il relancé.

Selon M. Diamond, toutefois, ces annonces ne sont pas symptomatiques d’élections prochaines, bien qu’il ne nie pas cette avenue.

«Les annonces sont le signe que nous avons toujours été là pour nos citoyens et les entreprises de la région. Ce sont des dossiers qui étaient en discussions depuis longtemps, les annonces tombent en même temps, c’est tout, expliquait-il. Concernant les élections, notre but sera de garder le pouvoir et je garantis qu’on va le garder et que nous allons continuer à être aussi présents sur le territoire».

Ce dernier affirme avoir cumulé 325 activités publiques au cours de la dernière année.

«C’est important d’être présent pour les gens, poursuivait le député. Il y a 125 députés pour 8 millions de personnes, c’est ma façon de les remercier.»

En contrepartie, le clan de M. Lahaie est persuadé que le vent va tourner en sa faveur cette fois.

«Depuis six mois, je suis présent dans le comté et j’ai fait le tour des municipalités. J’ai déjà parlé à plusieurs personnes et on entend beaucoup que les gens veulent du changement. Le gouvernement est la cible constante de la plainte des gens par rapport à l’actualité», évoque-t-il.

Il a aussi cru bon de mentionner que le comté de Maskinongé revêtait une importance particulière aux yeux de son parti.

«Je vous l’annonce tout de suite, ne soyez pas surpris de voir souvent Pauline Marois. Elle sera très présente dans Maskinongé. Sa déclaration sur la souveraineté alimentaire touche en premier lieu Maskinongé. Les gens ici sont audacieux dans le domaine agroalimentaire. Je pense entre autres au Marché public (de Yamachiche). Aujourd’hui on y dénombre une quinzaine de producteurs et dans cinq ans on en dénombrera le double.»

Finalement, ce dernier a martelé trois priorités pour son parti dans le comté, soit le développement récréotouristique, les entreprises agroalimentaires et les PME.

Des nouvelles de la CAQ

Selon nos sources, l’ancien député adéquiste, Jean Damphousse, serait officiellement présenté comme candidat pour la Coalition Avenir Québec (CAQ) d’ici la fin du mois de juillet.

Natif de St-Paulin, M. Damphousse a fait ses premières armes en politique en 1978 à titre de président exécutif du Parti québécois dans Maskinongé.

C’est toutefois pour l’Action démocratique du Québec (ADQ) qu’il s’est fait élire en 2007. Il a été battu un an plus tard par l’actuel député libéral, Jean-Paul Diamond.

Organisations: Parti québécois, Coalition Avenir Québec, Action démocratique du Québec Marché public

Lieux géographiques: Maskinongé, Yamachiche

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires