De fantôme à députée vedette

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Ruth Ellen Brosseau fait le bilan de sa première session parlementaire

Elle était une de ces pancartes qui avait peu de chance de se matérialiser en chair et en os dans la circonscription de Berthier-Maskinongé. Pourtant, une élection gagnée et une session parlementaire plus tard, Ruth Ellen Brosseau a hérité de grandes responsabilités. Elle est plus populaire que jamais dans son comté, si on se fie aux allégations prises à la volée des électeurs et aux récents résultats nationaux publiés par le quotidien Le Devoir au mois de juin dernier.

Ruth Ellen Brosseau avoue que sa vie a radicalement changé depuis son élection «surprise» le 2 mai 2011.

La députée néo-démocrate dresse un bilan positif de son travail à la Chambre des communes. Nouvellement nommée porte-parole adjointe en matière d’agriculture au sein du cabinet fantôme de Thomas Mulcair, Ruth Ellen Brosseau se dit très enthousiaste face à ses nouvelles responsabilités.

«Je suis ravie et honorée de la confiance que me témoigne notre chef. Les enjeux liés à l’agriculture et à l’agroalimentaire sont nombreux, diversifiés et importants, tant dans ma circonscription qu’à travers le pays. Je suis heureuse de pouvoir apporter ma contribution dans ce domaine», affirme-t-elle.

À Ottawa, l’année parlementaire s’est terminée dans la controverse, alors que les conservateurs ont fait adopter de force leur loi mammouth C-38. Ruth Ellen Brosseau est fière d’avoir tenu tête aux conservateurs aux côtés de ses collègues de l’opposition, notamment lors d’un marathon de votes sur les amendements qui a duré plus de 22 heures. «Le manque de transparence des conservateurs a atteint de nouveaux sommets avec ce projet de loi mammouth. De plus, ils n’ont pas accepté un seul amendement proposé par l’opposition. Mais je pense que nous avons fait tout ce qui était en notre pouvoir afin d’informer la population face aux changements inquiétants inclus dans C-38.»

La députée n’est pas la seule à s’inquiéter. «Au cours des dernières semaines au Parlement, j’ai reçu plusieurs lettres de travailleurs saisonniers de ma circonscription. Ils m’ont dit être très inquiets quant aux changements à l’assurance-emploi», souligne-t-elle.

Tout au long de la session parlementaire, Mme Brosseau et son collègue de Trois-Rivières, Robert Aubin, ont appuyé la Coalition Proprio-Béton dans le dossier de la pyrrhotite, demandant au gouvernement une aide financière comme l'a proposé le gouvernement provincial, une révision de la norme sur la qualité des agrégats du béton pour éviter la répétition de pareille tragédie et l’instauration d’un programme de prêts pour les victimes.

Les députés ont d’ailleurs présenté plus de 1000 lettres adressées à différents députés et ministres conservateurs qu'ils ont reçues des citoyens.

«Nous espérons que nos démarches auront un impact positif. Les victimes de la pyrrhotite ont besoin de l’aide du gouvernement fédéral pour se sortir de cette situation. Nous avons une responsabilité collective face à ce problème des plus dramatiques pour les familles touchées», rappelle Mme Brosseau.

Ruth Ellen Brosseau a aussi travaillé étroitement avec le député de Trois-Rivières, Robert Aubin, concernant l’avenir du Centre fiscal de Shawinigan-Sud.

«Nous avons questionné le gouvernement pour tenter d’obtenir des réponses claires sur l’avenir du Centre fiscal de Shawinigan-Sud. Le gouvernement a toujours refusé de répondre et laissait planer des doutes. Mais je suis heureuse du dénouement. Il semble que le centre sera épargné», indique la députée.

La fin de la session parlementaire signifie également que Ruth Ellen Brosseau passera une bonne partie de son temps en circonscription où elle fera entre autres une tournée des entreprises locales et agricoles.

«J’adore mon travail à Ottawa, mais j’avais vraiment hâte d’être de retour et de pouvoir discuter des enjeux qui préoccupent les gens de Berthier-Maskinongé, découvrir leurs réalisations et leurs projets et participer aux fêtes familiales et aux activités organisées dans le comté.»

Organisations: Chambre des communes, Centre fiscal de Shawinigan-Sud, Coalition Proprio-Béton

Lieux géographiques: Ottawa, Trois-Rivières

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires