Ruth Ellen Brosseau de passage à Louiseville

Jean-Michel
Jean-Michel Benoit
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La nouvelle députée a mis le pied en plein coeur du comté de Berthier-Maskinongé et s’est rendue à Louiseville afin de rencontrer citoyens, maires et conseillers municipaux à l’hôtel de ville louisevillois en début d’après-midi.

Sans faire de promesse, la députée a estimé avoir beaucoup à faire et a franchi une étape par cette première journée passée dans le comté. Ici on l’aperçoit entourée des médias et saluant quelques citoyens lors d’une brève sortie digne d’un des horaires des plus chargés. Photo, L'Écho de Maskinongé

Entourée de Thomas Mulcair, (lieutenant politique néo-démocrate au Québec), de son homologue trifluvien Robert Aubin et d’autres conseillers, Ruth Ellen Brosseau a effectué un arrêt à l’hôtel de ville louisevillois. Le but premier de cette apparition a été de rencontrer de nombreux représentants du territoire mais aussi de s’adresser brièvement aux médias locaux du comté de Berthier-Maskinongé.

En entrevue téléphonique avec l’Écho de Maskinongé, Mme Brosseau a affirmé être excitée de sa première journée passée dans son comté, que le pouls de ses électeurs lui a semblé positif. «J’ai beaucoup à faire, j’ai discuté avec des gens pour voir les préoccupations… Ce que je peux faire pour travailler avec les gens d’ici»,a-t-elle affirmée.

«J’ai beaucoup à faire» est le mot d’ordre soutenu par la députée nouvellement élue laissant transparaître les journées bien remplies vécues lors des derniers jours.

Elle a affirmé vouloir déménager prochainement dans le comté sans savoir exactement où se situera son pied-à-terre. En ce qui a trait au bureau électoral, Louiseville lui semble un endroit approprié et central, la députée se réservant toutefois de donner une réponse officielle.

Cette dernière perçoit de façon favorable l’attention médiatique reçue aux cours des derniers jours. «Je le perçois bien (sic), ma photo est partout et tout le monde me connais, c’est une bonne chose!», a-t-elle déclarée en guise de conclusion.

Un maire positif

Venant tout juste de faire sa première apparition publique à Lavaltrie en milieu de matinée, la députée semble avoir fait bonne impression auprès du maire Richard, compréhensif face aux enjeux et dossiers que la députée devra prendre en charge : «On parle d’avenir, je suis certain qu’elle connaîtra très vite!»

M. Richard a été étonné du français et de la façon dont s’est déroulé son premier entretien avec la députée néo-démocrate : «J’ai été agréablement surpris de sa façon de s’exprimer.»

Le maire estime que le local de la députée aurait avantage à se trouver à Louiseville, un endroit central dans la circonscription.

Lieux géographiques: Louiseville, Québec, Lavaltrie

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Karina Rosenberg
    12 mai 2011 - 12:56

    M. Yves Claudé: " Ruth Ellen Brosseau: unilinguisme anglophone..." Quatre fois dans l'histoire du Canada, les gens ont voté pour un premier ministre francophone et nous avions toujours eu des députés de la langue française présents à Ottawa.Ces premiers ministres n'étaient pas seulement francphones, mais ils étaient parmi les géants leaders du Canada. Qui se souvient de Bennett ou Clark? Et qui veut se souvenir de Mulroney? D'attaquer Mme Brousseau SEULEMENT sur ses origines linguistiques nie l'histoire de notre pays.

  • John D.
    12 mai 2011 - 12:54

    I would like to make my comments in French - et c’est quelque chose que je ferai la prochaine fois - but I don’t have French accents on my keyboard, so I’ll beg your indulgence for adding some comments in English. I was particularly interested in the comment that once Mme Brosseau works further on her French, le monde francophone will have won “une adepte de la langue”. In my view, she represents a small part of the great untapped potential that French immersion studies in other provinces have created for adding more recruits to the French language. Having had three children go through the French immersion system in Ontario, I can say that they graduate with a good comprehension of the spoken language and a strong basis for quickly developing proficiency in actually speaking it. (With average classes of 25, they get very little practice in speaking it at school.) What they need, quite simply, is some practice in actually speaking it with people who will stay with it, with no switching into English - ever. Outside Quebec, no matter how good your French is, your interlocutors will immediately switch into English if they hear the slightest trace of an English accent, so you never get a chance to practice. If you all speak French - and only French - to Mme Brosseau, she will quickly become proficient. And she’s only one example of the potential for adding recruits to the French language - something that can only be done if francophones never ever switch to English (which may require some patience in some cases). Think in terms of adding more speakers to your wonderful language!

  • Guy Prévost
    12 mai 2011 - 08:11

    Bon, je récidive. Hier, j'apportais un commentaire que j'ai envoyé. Semble t'il qu'il se soit persu. Probablement à la même place que le jugement des électeurs de ce comté qui ont porté au pouvoir une unilingue anglophone qu'ils n'avaient jamais vu. Aberrant ! Quoiqu'il en soit, elle est bien là, et pour y demeurer semble t'il. Voici quelques conseils que j'aimerais lui prodiguer: 1, Apprenez le français, ça pourrait être utile. 2. On ne dit pas N-DiiPii mais bien NPD 3. Évitez les voyages à Vegas pour un certain temps... Quoi de mieux qu'une immersion en terre étrangère du genre Berthier-Maskinongé pour apprendre le métier et la langue sur le tas. Vous découvrirez une région magnifique. N'oubliez pas que vous n'êtes que de passage. Dans 4 ans, le NPD retournera là ou il appartient: le Canada. Je n'ai rien contre ce parti et son chef qui font du très bon travail mais ils ne peuvent représenter les intérêtes du Québec car ils en sont trop loins culturellement., J'espère quand même que votre élection qui est un accident de parcours n'aura pas de conséquences trop désastreuse pour la région et que celle de votre parti saura l'étincelle nécessaire pour raviver l'intrêt des québécois pour la cause de l'indépendance. Nous ne lâcherons pas !

  • Karina Rosenberg
    12 mai 2011 - 01:35

    Je trouve admirable l'accueil chaleureux et respectueux de cette jeune députée parmi les bons gens de Berthier. Mlle Ruth Brousseau est jeune et aussi surprise de ce lancement soudain et presque imprévu dans la vie politique que vous et moi. Donnons nos jeunes la chance de se prouver __ ils sont notre futur ! Pendant 20 ans il y avait le Bloc à Ottawa, mais ils ont refusé de participer ... L'élection de tous ces nouveaux jeunes députés NPD __ démontre que la plupart de Québécois et Québécoises sont prêts non seulement à participer, mais aussi à contribuer de façon constructive au dialogue et aux plans d'action entre les provinces et Ottawa. Espérons que le NDP va réussir ou le Bloc a échu.. Entre temps, nous avons une nouvelle génération qui prend de l'expérience.

  • Guy Benoit
    11 mai 2011 - 21:35

    Tres heureux de voire debarquer madame brosseau au coeur du quebec . Et a tout ceux qui se plaisent a casser du sucre sur son dos , je vous dirai ceci . Vaut mieux avoir pour deputer , une mere mono parentale , qui n'as me dirai vous pas d'experience en politique , mais qui parcontre est a meme d'apprecier la classe moyenne et ces contraintes au quotidien . Que de voire une de ces bonzes liberaux qui vivent , et qui ont tjs vecu aux dessus de la plebe , et qui ne s'y interesse qu'au moment des elections , histoire d'aller chercher notre vote , et d'ensuite nous oublier pour 4 ans . Donc madame Brosseau , vous etes par le fait meme, sous la loupe des autres parties. Mais nous, de la classe laborieuse , vous appuyons de tout coeur . Puisse ce sang nouveau , ramener la politique a des dimensions plus humaines. Merci ! et bonne chance!

  • Pauline Héroux-Pointe-du-Lac
    11 mai 2011 - 21:07

    Félicitations à Ruth Ellen Brosseau pour son arrivée à Berthier-Maskinongé. Je suis persuadée qu'elle saura relever le défi auquel elle fait face. Que de fraîcheur et charisme. Elle a raison sur un point: celui d'avoir fait connaître Berthier Maskinongé. Oui, il y aura beaucoup de travail. Plusieurs sauront l'aider. C'est une très belle victoire.

  • Yves Claudé
    11 mai 2011 - 20:56

    Spectacle pour les médias ? Le spectacle organisé par le NPD à destination des médias (ce 11 mai) pour présenter Madame Ruth Ellen Brosseau comme nouvelle “vedette” de l’actualité, ne doit pas faire oublier la série de problèmes qui ont entaché son élection et qui affectent présentement sa crédibilité. On apprenait hier qu’il y avait un problème de fausse représentation. Le site officiel du NPD (www.npd.ca) indiquait: «Elle est diplômée en publicité, communication et marketing intégré du collège St. Lawrence de Kingston. » Or le collège de Kingston a fait savoir que Madame Brosseau n'est pas détentrice de ce diplôme. La mention du fantomatique diplôme a été retirée - très discrètement …. - du site officiel du NPD ! Les explications du NPD à ce sujet sont des plus floues et ne paraissent pas conformes à l’éthique d’un parti qui prétend à la respectabilité. Ce serait un fantomatique employé du NPD qui serait responsable de cette fraude ! S’il s’agissait d’une simple demande d’emploi, l’embauche de la candidate aurait été immédiatement annulée suite à la révélation du fait que le diplôme mentionné à l’appui de la demande était inexistant. Une telle pratique serait alors qualifiée de fraude. Les médias, y compris les médias locaux de la région de Berthier-Maskinongé, ont en toute bonne foi, sur la base des informations fournies par le NPD, présenté la candidate de ce parti comme une diplômée du collège St. Lawrence de Kingston. Sans même invoquer les autres problèmes relatifs à la candidature de Madame Ruth Ellen Brosseau, ce seul manquement à l’éthique devrait suffire à invalider cette candidature ! *** Désastre appréhendé ! Ruth Ellen Brosseau: unilinguisme anglophone, voyage à Las Vegas pendant la campagne élecrorale, mises en candidature douteuses, absence totale sur le “terrain” d’une circonscription dans laquelle elle n’avait d’ailleurs jamais “mis les pieds” avant le 11 mai, mention d’un diplôme inexistant sur le site du NPD…, quelle sera la prochaine “tuile” ? Devant ce désastre appréhendé, il me paraît urgent de préserver la démocratie, et les personnes responsables de cette situation intenable, c'est à dire la direction du NPD, devraient avoir la sagesse de demander à la candidate de ne pas poursuivre dans ce qui s'annonce déjà comme une aventure potentiellement dommageable, à la fois pour les citoyens de Berthier-Maskinongé et pour Mme Brosseau elle-même. De plus, est-il permis de se demander quelle sera la situation et le vécu du jeune enfant de Mme Brosseau dans ce contexte ? Malgré ce qu’en dit Monsieur Layton, dans une argumentation fallacieuse et répétitive, tout cela n’a rien à voir avec la “jeunesse” de Mme Brosseau, mais avec le respect des citoyens et de la démocratie. Cet acharnement à imposer de l’extérieur un “poteau” disqualifié à une majorité de citoyens qui n'a pas voté dans ce sens doit cesser avant que le pire arrive ! Yves Claudé - sociologue ycsocio[@]yahoo.ca

  • Pierre Repper Sr.
    11 mai 2011 - 20:11

    Je crois qu'il est grand temps que des jeunes comme Mme Brosseau s'impliquent dans la politique et dans l'avenir du Québec au sein du Canada. Je suis persuadé qu'elle mettra tous les efforts nécessaires à améliorer son français et lorsque cela sera fait, le monde francophone aura gagné une adepte de la langue. Il est fort à parier qu'elle travaillera sans réserve au succès de son mandat. Elle n'a absolument rien à se reprocher... des Québécois, 100% francophones, l'ont élue et bientôt elle fera valoir leurs attentes au reste du Canada. Son entrevu d'aujourd'hui nous a démontré une femme prête à faire face à la musique et très déterminée èa travailler et à se faire apprécier de ses électeurs. Elle fait déjà bonne figure et son charme indéniable lui ouvrira sûrement bien des portes. Je crois que les Québécois de Berthier-Maskinongé ont fort bien fait de miser sur elle. Alors, Ruth Helen Brosseau, bienvenu à bord du monde politique et bonne chance dans vos nouvelles fonctions. L'avenir vous appartient. Espérons tout simplement que les détracteurs de ce monde ne réussirons pas à amoindrir vos réussites.

  • René Côté
    11 mai 2011 - 19:09

    Je suis agréablement surpris par l'attitude de la nouvelle députée du NPD dans Maskinongé pour sa première visite dans son comté.....Elle veut prendre sa place et semble déterminée à apprendre le français et s'établir dans la circonscription.....Donnons la chance au coureur...........!J'ai confiance........

  • vincent fortier
    11 mai 2011 - 18:38

    Mulcair ( un ancien d'alliance québec ) a planté un poteau dans un comté 100 % francophone : un manque de respect du NPD pour les Québécois. Ruth gamblait à Vegas pendant la campagne. Bonne chance aux gens de berthier !

    • Lynda-Marie Louis
      11 mai 2011 - 22:22

      Bonjour, je crois au potentiel de cette jeune femme. Du coup, j'ai gagné mes élections et de surcroît, je suis enseignante en enseignement du français langue seconde: j'enseignerais bien le français à cette jeune femme afin que puissent croire en elle, des milliers d'autres personnes. Vous pouvez me contacter à l'adresse ci-haut.

    • denis fillion
      12 mai 2011 - 00:53

      svp les journalistes (de tva), laisser la tranquille avec vos question stupide , donner lui la chance , elle ne peut pas faire pire que les vieux hypocrite qui sont partout dans les campagne électorale et après ont ne les voit plus , il ne font rien pour améliorer une situation (n'importe laquelle , les rues , les soins dans les hôpitaux etc. , les gens ne sont pas stupides ils veulent du changement et la seule possibilité c'est avec les jeunes , pas les profiteurs qui sont déjà en places

  • René Marc Legault
    11 mai 2011 - 18:28

    J'aimerais dire à la nouvelle députée que nous sommes fier d'elle et de ne pas trop s'en faire, oui il y a beaucoup de travail à faire et elle a toute les capacités pour faire du bon travail. Ce que les gens veulent c'est qu' un député soit disponible pour les écouter. Félicitation donc a notre nouvelle représentente à Ottawa.

    • Jacques Bujold
      11 mai 2011 - 18:48

      Mme Brosseau saura étonner et faire taire tous ses détracteurs. Je crois que si le Québec veut se distinguer du reste du monde, Il est important qu'il Québec démontre une grande ouverture envers cette jeune dame et tous les autres jeunes députés en les encourageant à apprendre...n'est-ce pas là une des raisons premières que nous avons d'être sur cette planète...apprendre. Les adultes veulent que leurs enfants marchent à 1 an et plus tard les empêchent de courir, ils veulent qu'ils soient les premiers à parler et à l'adolescence on leurs demande de se taire. ils les inscrivent à des cours de musique mais ne veulent pas qu'ils soient des artistes, ils souhaitent qu'ils soient des chercheurs mais leurs interdit d'amener des grenouilles à la maison. Finalement, on critique les jeunes pour leur manque d'implication sociale et voilà qu'on critique de les avoir élus. Une occasion en or de démontrer notre différence à la face du monde...être fier plutôt qu'envieux et mesquin...encourager les jeunes à changer le monde...