Bilan positif pour le premier Mois de l‘entrepreneuriat

Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Avec le départ à la retraite des baby boomers et les exigences élevées pour les entrepreneurs en milieux ruraux, le premier Mois de l’entrepreneuriat, novembre 2011, ne pouvait pas mieux tomber dans la MRC de Maskinongé. L‘expérience, vécue par les entrepreneurs et leur relève, s’est avérée positive si on en croit les protagonistes impliqués.

Lire aussi: Êtes-vous optimiste par rapport à la relève entrepreneuriale

Tout au long du mois de novembre, les futurs et actuels entrepreneurs étaient conviés aux différentes activités offertes dans le cadre du Mois de l’entrepreneuriat de la MRC de Maskinongé. Près de 200 personnes ont assisté aux déjeuners-conférences, au 3e Événement entrepreneurial et à la première activité du projet ISO-RH.

Les deux déjeuners-conférence lançaient le bal en début du mois. Le premier, sous le thème les actions accréditives était mené par Jean-Claude Major, vice-président exécutif de Mineralfields.

En ce qui concerne le deuxième déjeuner conférence, André Touzin, président de Pérennité PME et René Bastarache, coach-formateur en financement d’entreprises ont entretenu leurs auditoires sur la maximisation et évaluation de la valeur de son entreprise en contexte de transfert.

Sylvie Lafrenière de la Caisse de l’Ouest de la Mauricie assistait aux déjeuners, selon elle, l’auditoire n’a pas fait que casser la croute lors de ces matinés, il a aussi appris beaucoup.

«Ces deux conférences ont été des plus satisfaisantes puisqu’elles ont répondu aux nombreuses attentes des participants», expliquait-elle.

l’Événement entrepreneurial 2011

Une autre activité attendue dans le cadre du Mois de l’entrepreneuriat était le troisième Événement entrepreneurial qui avait lieu le 23 novembre dernier.

La journée a débuté par la conférence de Martine et Marc Lessard, propriétaires de la Microbrasserie Les bières de la Nouvelle-France à Saint-Alexis-des-Monts. Ils ont entretenu un public conquis d’avance sur leurs projets Les Terres Générations et la Ferme Nouvelle-France, en cours de réalisation. Ils ont livré un témoignage empreint de passion et de détermination.

Par la suite, le comédien et homme d’affaires, Guillaume Lemay-Thivierge a transmis à son auditoire son parcours d’entrepreneur, parsemé d’embûches, dans une conférence d’une grande simplicité, comme on peut lui connaître.

Les participants ont eu aussi l’occasion de se rendre à la nouvelle entreprise de St-Élie-de-Caxton, Le Rond Coin. Keven Gélinas et Marylène Deschênes, propriétaires, ont accueilli de façon chaleureuse les participants en leur offrant une visite de leurs installations d’hébergement.

Ensuite, ils ont été très généreux dans leur témoignage, expliquant comment leur rêve est devenu réalité, bien que le chemin de la réussite s’avère souvent rempli d‘obstacles.

«Ceux qui veulent démarrer un projet d’affaires peuvent s’inspirer fortement de Kevin et de Marylène», soulignait Pierre Cloutier, conseiller en communication à la Société d'aide au développement des collectivités (SADC).

Ceux qui veulent démarrer un projet d’affaires peuvent s’inspirer fortement de Kevin et de Marylène Pierre Cloutier

Mentionnons que les deux promoteurs avaient remporté la finale au Concours québécois en entrepreneuriat 2010.

Pour terminer cette journée, les futurs promoteurs et les intervenants économiques étaient conviés à un 5 à 7 sur le Transfert d’entreprise, avec la participation de Pierre Gratton, expert en transfert d’entreprise de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Pendant le 5 à 7, l’auditoire avait droit à une animation théâtrale relatant les neuf écueils du processus de transfert.

La participation de Chantale Gaboury de la Pharmacie Chantale Gaboury, affiliée à Familiprix, Sylvain Deschênes de Deschênes et fils et André Vaillancourt de Pisciculture St-Alexis, tous des releveurs, a enrichi la présentation, ces derniers relatant leur propre expérience. Jean-Frédéric Bourassa, conseiller en communication au Centre local de développement (CLD) et Sylvie Lafrenière, agente de communication et vie associative, à la Caisse Desjardins de L’Ouest de la Mauricie, s’accordaient pour dire que l‘animation avait été inspirée du Labyrinthe du transfert. Un outil développé par leurs organisations. D’ailleurs, l’outil est toujours disponible dans leurs organismes respectifs.

ISO-RH

Enfin, pour clôturer ce mois de l’entrepreneuriat, dans le cadre du projet ISO-RH, les entrepreneurs ont eu droits à deux conférences portant sur la mobilisation des employés avec Caroline Lachance de la firme Aon Hewitt et Pierre-Marc Tremblay, président propriétaire et chef de la direction des Restaurants Pacini et Commensal.

M. Tremblay a transmis sa passion de l’écoute à l’égard de ses employés et a présenté son programme de reconnaissance appliqué à l’intérieur de ses entreprises. La directrice générale du Carrefour jeunesse-emploi, Josée Bellemare a résumé un avis partagé par plusieurs.

«Il faut justement bien connaître ses employés et être innovant pour développer des actions, afin d’améliorer la satisfaction des employés au travail», renchérissait-elle.

À refaire!

Le Mois de l’entrepreneuriat prenait son envol en novembre dernier, mais ne devrait pas atterrir de si tôt, selon M. Cloutier.

«Le comité organisateur se dit très confiant quant à la tenue d’une deuxième édition du Mois de l’entrepreneuriat, avisait-il, compte tenu du succès obtenu, entre autres, au niveau de la participation et de la satisfaction des participants à l’événement.»

Lire aussi: Êtes-vous optimiste par rapport à la relève entrepreneuriale

Rejoignez votre communauté sur Facebook

Organisations: Société d'aide, SADC, Université du Québec à Trois-Rivières Familiprix Centre local CLD Caisse Desjardins Aon Hewitt Carrefour

Lieux géographiques: Mauricie, MRC de Maskinongé, Martine St-Élie-de-Caxton Marylène L’Ouest

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires