André Dubé pourrait démissionner… pour des raisons de santé

Pierre-Louis
Pierre-Louis Paquin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’élu aleximontois a versé dans la contrebande de tabac

Le conseiller qui occupe le deuxième siège à la municipalité de St-Alexis-des-Monts, André Dubé, pourrait démissionner pour des raisons de santé. C’est ce qu’il a affirmé à Radio-Canada selon un article publié sur le site Internet de la société d‘État. Cette probabilité émerge moins de 24 heures après que Revenu Québec ait rendu public une décision prise le 6 juillet dernier relatant que des mesures de perceptions de l’ordre de 691 405$ étaient en branle contre M. Dubé, suite à une enquête policière. On reproche à l’intimé d’avoir versé dans la contrebande de tabac.

L’enquête de la Sûreté du Québec a permis à Revenu Québec d’entreprendre des mesures de perception contre André Dubé, relativement à de la contrebande de tabac.

La mairesse de St-Alexis-des-Monts, Madeleine L. Robert, a reconnu que M. Dubé éprouvait effectivement des problèmes de santé. D’autre part, elle n’a pas l’intention de demander à son conseiller de démissionner pour ses créances établies avec Revenu Québec. «Ce que les conseillers font à l’extérieur ne me regarde pas. Le conseil municipal, c’est une chose, la vie privée en est une autre. Ce n’est pas à moi de prendre cette décision», a-t-elle expliqué. Elle est d’avis que le ministère des Affaires municipales devra trancher.

La mairesse s’est toutefois montrée déçue de cet ombrage supplémentaire à la vie politique.

«Ça ne donne pas une belle image au monde municipal, mais on retrouve des gens comme ça dans toutes les professions», clamait-elle.

Mentionnons qu‘André Dubé est le deuxième élu municipal à connaître des démêlés avec la justice depuis le 20 avril dernier. Le maire de Mascouche, Richard Marcotte, avait été arrêté à cette date et fait face depuis à des accusations de fraude, d'actes de corruption dans les affaires municipales et d'abus de confiance.

Le ministre des Affaires municipales, Laurent Lessard, a refusé de destituer Richard Marcotte de ses fonctions.

Le mandat de M. Dubé arrivera à échéance en novembre 2013, moment fixé pour des élections municipales dans l’ensemble du Québec.

L’homme d’affaires avait été arrêté le 28 juin dernier. Suite à une enquête de la Sûreté du Québec, la Cour supérieure a rendu un jugement autorisant l’enregistrement d’hypothèques légales, la saisie de biens mobiliers et la saisie des comptes bancaires appartenant à M. Dubé.

Le prochain conseil municipal est prévu le lundi 13 août prochain à St-Alexis-des-Monts. «La vie continue, les dossiers municipaux aussi», signalait Madeleine L. Robert.

Par ailleurs, André Dubé n’est plus le propriétaire du Bistro Le Tabarouette situé à St-Alexis-des-Monts depuis le 31 mai dernier. Selon ce qu’a appris L’Écho, la vente de l‘établissement titulaire d’un permis d’alcool n’est pas reliée à l’enquête policière qui était en cours. Les négociations étaient entreprises depuis environ un an avec les acquéreurs.

Organisations: Revenu Québec, Ministère des Affaires municipales, Sûreté du Québec Cour supérieure Bistro Le Tabarouette

Lieux géographiques: St-Alexis-des-Monts, Mascouche, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires