Les grévistes de Mapei manifestent à Maskinongé

Pierre-Louis
Pierre-Louis Paquin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les employés en grève de la multinationale Mapei située à Laval ont pris la route de Maskinongé mercredi midi afin de faire connaître leur position à une plus grande partie de la population.

Le président du syndicat, Éric Caron et les employés en grève de Mapei s’étaient donné rendez-vous à Maskinongé, mercredi.

C’est qu’une petite entreprise de Mapei située à Maskinongé, dont les employés ne sont pas associés au corps syndical, bénéficie du travail des employés lavallois pour la transformation de latex en poudre. Par la suite, les matériaux sont retournés à Laval où la fabrication de systèmes complets pour l’installation de revêtements de sol et de béton décoratif est effectuée.

«On vient juste démontrer notre mécontentement, concernant ce qui se passe avec notre employeur à Laval», explique Éric Caron, président du Syndicat des salariés des produits de céramique et autres (SSPCA-CSN).

Il déplore entre autres que des briseurs de grève occuperaient leur fonction habituelle, ce qui permettrait à l’usine de maintenir ses activités malgré le conflit.

«Au 54e jour de grève, nous sommes ici pour dénoncer l'attitude de l'employeur. Il tient 155 employés dans la rue pour des pacotilles d’augmentation. Dans tout conflit, les parties peuvent adopter différentes attitudes. Ou bien elles tentent honnêtement de régler celui-ci pour rétablir des relations harmonieuses, ou bien elles laissent le différend s'enliser. L'employeur a volontairement laissé pourrir la situation et refuse toujours de revenir à la table de négociation. Il dépense une fortune en frais légaux et en frais d'agence de sécurité, ce qui alimente davantage le conflit. Chaque jour qui passe fait monter la colère et la frustration des grévistes. Pour notre part, plus que jamais, nous sommes déterminés à obtenir le respect que nous méritons et nous sommes mobilisés. Nos demandes sont légitimes et c'est ce que nous défendons ici, aujourd'hui», rajoute-t-il. Ce dernier a par ailleurs exprimé son désir de retourner s’asseoir aux tables de négociation.

Le syndicat demande essentiellement une indexation des salaires au coût de la vie et une augmentation des REER.

Après avoir mangé des hot-dogs et fait entendre pacifiquement leurs revendications, les membres du syndicat sont retournés en début d’après-midi à Laval. La manifestation, à laquelle prenaient part les 155 employés en grève, s’est déroulée sans incident notable.

Organisations: Syndicat des salariés des produits de céramique

Lieux géographiques: Laval, Maskinongé, REER

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires